Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".


Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".


Envie de vous inscrire?
Cliquez ici!


PORTRAIT de FiestaPics

De nos jours, pas un événement, privé comme public, sans voir les participants sortir leur smartphone pour (se) photographier ou filmer. Des clichés pris sur le vif qui se retrouvent sur les réseaux sociaux ou circulent par courriel entre amis. Ça, c’est pour le schéma classique. Avec FiestaPics, François Depelchin veut aller un peu plus loin en proposant une solution plus qualitative, sans être pour autant compliquée à manier et hors de prix. Le concept de FiestaPics est le suivant : l’organisateur d’un événement (mariage, anniversaire, soirée entre amis ou entre collègue, etc.) s’inscrit sur www.fiestapics.co et crée un espace en ligne personnalisé, avec le nom ou logo de l’événement à intégrer aux photos.

L’organisateur peut alors installer FiestaPics sur un iPad (la possibilité existe aussi de louer le matériel auprès d’un partenaire de la start-up) et le connecter à une imprimante. Vous êtes ainsi équipé d’un “photo booth” (photomaton) qui va permettre d’immortaliser l’événement et d’en faire profiter tout le monde : soit en imprimant directement les photos, soit en les envoyant par email à vos invités. François Depelchin et ses deux collaborateurs ont créé différentes formules tarifaires selon que l’événement est public ou privé. FiestaPics propose aussi un “livre d’or” en ligne où les invités pourront laisser un message à l’organisateur. Par rapport à des solutions concurrentes (comme Sharing Box, Photo Boot,…), FiestaPics fait valoir un prix plus abordable, la mobilité et la facilité d’utilisation du dispositif.


AVIS DU COACH

  • En général:

L’idée initiale de FiestaPics est quasiment un “marronnier” du monde start-up : permettre aux invités d’une soirée de partager des photos de l’événement. Il y a quelques années, on rencontrait des start-up qui permettaient de faire des albums partagés (Facebook ne le permettait pas encore… puis l’a introduit, provoquant la disparition de ces start-up). La “photo booth” dédiée (style SharingBox) est une solution chère, mais qui a trouvé un marché. FiestaPics simplifie ça en recyclant une tablette… Mais, du coup, elle se distingue moins que le système D actuel où tout le monde se partage des photos via Facebook, messageries ou emails.

  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle :☺☺

Traction client :☺

Finançable :☺

  • Feedback:

Voilà un projet dont on a tendance à dire : “The proof is in the pudding”. On peut se persuader, sur papier, que ça va marcher ou, au contraire, que ça ne va pas marcher. Au final, c’est l’adoption du marché qui nous le dira. Il s’agit donc de pousser la solution sur le marché, aller à la rencontre des premiers clients et en faire une typologie fine, pour mieux les segmenter, comprendre les besoins et ajuster. Et il vaut mieux viser un seul scénario montrant une traction que de vouloir offrir une palette trop large.

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Le sport, assez nouveau, de coaching de start-up permet d’analyser ce marché. L’une des constatations les plus basiques, et qui mérite d’être discutée, est le fait que les business se ressemblent. Il y a comme une certaine mode des filons à exploiter. Du coup, nous voici dans celle de l’événementiel et de la substitution du photographe de “mammy”. Le marché est attaqué de toutes parts. En effet, les polaroïds ont fait leur grand retour, des stations photos pullulent dans tous les events et n’oublions pas les sacro-saints selfies. Voilà le décor planté. Dans cette perspective, FiestaPics tente d’imposer sa solution. Elle se trouve à la croisée des chemins. Il serait important de démontrer une “traction” auprès de clients. En gros, pourquoi choisiraient-ils la solution proposée aux dépens des autres ? A cette fin, ne serait-il pas opportun d’acheter le matériel au compte-gouttes afin d’être sûr que la “proof of concept” est valide. Et, dans le même temps, créer un sentiment de “rareté” tout en respectant les bases d’un modèle un peu plus “lean”. Quitte, ensuite, à lever des fonds si les modules prouvent leur valeur ajoutée par rapport à la concurrence.

  • Evaluation:

Idée :☺

Business modèle : ☺☺

Traction client :☺☺

Finançable : ☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog BizCover.