Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de grEAT ! Granola

La qualité, la fraîcheur, le goût, le bio, le local,… Et sans gluten ! Voilà les six caractéristiques du granola qu’Amélie de Cartier prépare et commercialise depuis l’automne 2015. Cette ingénieure de gestion (LSM et Vlerick), qui a travaillé dans la distribution haute gamme, est une adepte du petit-déjeuner et des encas “équilibrés, nutritifs et faciles”. Elle a jeté son dévolu sur le granola, très en vogue aux Etats-Unis et qui, petit à petit, fait son apparition chez nous. A ceux qui l’ignoreraient, le granola est apparenté au muesli (céréales croustillantes). “Mon granola est toasté au four avec de l’huile de coco et du sirop d’érable. On se positionne sur le haut de gamme avec des goûts exclusifs”.

GrEAT ! granola cible les “consomm’acteurs” sensibles à leur santé, au goût et à la provenance du produit (local, bio et artisanal). Vendu en vrac ou en sachets, le granola d’Amélie est déjà présent dans 35 magasins bio et épiceries fines, principalement à Bruxelles et dans le Brabant wallon, et sur trois sites d’e-commerce (dont Kazidomi que nous avons déjà reçu au One Hour Challenge). Elle n’est pas la, première à se lancer sur ce marché. En plus de petits acteurs (Floom, La Favo, etc.), les grandes marques et marques de distributeurs ont aussi sauté sur la vague naissante du granola.

Au cours des douze derniers mois, la production mensuelle de grEAT ! granola est passée de 163 à 695 kg. “Je vise une production totale de 4,4 tonnes cette année et de 10 tonnes en 2018. On veut augmenter notre présence en Flandre, dans le Benelux et en France, avec l’instauration d’un système d’abonnement”, précise la jeune entrepreneuse. Ayant déjà investi 125 000 euros dans le projet, le déploiement de l’entreprise passera par une nouvelle levée de 100 000 euros. De quoi, notamment, élargir l’équipe pour la faire passer de 3 à 6 personnes.


AVIS DU COACH

  • En général:
De passage en Californie cet été, je peux témoigner que le granola y est une nourriture (quasi) omniprésente dans tous les endroits jeunes et branchés. Il participe d’une évolution vers une alimentation plus saine, en particulier quand il est dans sa version artisanale. C’est donc un concept bien dans l’air du temps qu’Amélie de Cartier développe chez nous. Elle mène le projet avec une vraie passion du produit et avec la rigueur de sa formation d’ingénieur de gestion.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺

  • Feedback:

grEAT ! granola a plusieurs atouts : la passion de sa fondatrice, tout à la fois conceptrice de recettes, ambassadrice du produit et organisatrice de commercialisation. Le produit semble porté par plusieurs tendances positives : l’attrait vers des nourritures plus saines, originales, artisanales. Sans doute qu’il y a des “coups” marketing à réaliser dans les canaux online ou vers la clientèle B2B des bureaux et espaces de coworking.


AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

J’ai été vraiment séduit par la présentation de grEAT ! granola grâce à la passion qui anime Amélie de Cartier dans le développement de son produit et de son entreprise. Elle a su allier sa passion avec sa formation et ses connaissances pour mener sa barque. Sa stratégie tient la route. De plus, son produit est clairement à la mode et surfe sur les tendances de recourir à une alimentation plus saine et bio. Concernant sa stratégie, on voit que chaque action est bien réfléchie et mesurée. Amélie de Cartier a une vision claire sur le développement de son entreprise pour aller ni trop vite, ni trop lentement. Je pense que son prochain défi sera le cap de la grande distribution (si elle décide de franchir le pas). D’un point de vue bancaire, vu l’avancée du projet, des possibilités peuvent déjà exister pour répondre à certains besoins que la société aurait.


  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle : ☺☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺☺


Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog https://bizcover.bnpparibasfortis.be/