Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session de “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec leur portrait et les avis du coach Ben Piquard, directeur de LeanSquare, et d’experts de BNP Paribas Fortis, Marie-Cécile Van Ecke, directeur général Retail&Private Banking Bruxelles, et Marie-Noëlle Rainchon, directeur Banque des Entrepreneurs Bruxelles.


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de Guidewiser

Karlis et Iurii se sont croisés lors d’un “Startup Weekend” organisé en Belgique, en mai dernier. Une rencontre assez inattendue quand on sait que le premier vivait, encore tout récemment, à Riga (Lettonie) et que le second arrive de Russie… De cette rencontre est né le projet Guidewiser, un croisement subtil entre la longue expérience de Karlis Skuja dans le secteur hôtelier (comme IT et “business developer”) et celle de son partenaire comme développeur de projets Web. Leur start-up a pour ambition d’offrir aux clients d’hôtels, et autres types d’hébergement, “une expérience de voyage unique.”

Leur solution miracle ? Un “assistant virtuel” recourant à des “chatbots” intelligents ! Késako ! ? Pour faire bref, le “chatbot” est un logiciel qui converse, plus ou moins brièvement, avec une personne en lui donnant l’impression de converser elle-même… avec une personne ! Ces “chatbots” ont fait leur apparition cette année sur Facebook et la messagerie Messenger.

A travers cet outil très populaire, Guidewiser va générer une communication automatisée entre le voyageur et l’hôtel dans lequel il séjourne, non seulement pendant le séjour mais aussi avant et après. Les hôteliers vont être en mesure de proposer, au départ du “chatbot”, des services internes (services en chambre, connexions wifi, etc.) et externes en fonction du profil de l’utilisateur et de sa localisation (restaurants, transports, shopping, etc.). Guidewiser est actuellement testé auprès de 8 hôtels en Belgique. “Notre objectif est de commencer la commercialisation du produit au 1er trimestre 2017”.


AVIS DU COACH

  • En général:

Les applications de messagerie (WhatsApp, Messenger,…) ont dépassé en usage les réseaux sociaux pour la première fois en 2016. A la fois “réseau privé” mais, surtout, nouveau mode de communication de la nouvelle génération, il y a une véritable opportunité à développer des produits et services utilisant ces canaux de communications. Les “bots”, ou correspondants virtuels automatiques, gonflés à la très prometteuse “intelligence artificielle”, sont un des domaines de développement qui va exploser dans les 18 prochains mois.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle :☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺

  • Feedback:
Guidewiser est une start-up technologique qui a l’intelligence de mettre le focus sur un secteur business privilégié : les hôtels et chambres d’hôtes. C’est une très bonne approche et, vu le parcours professionnel des fondateurs, un choix malin car ils ont non seulement des contacts mais comprennent et parlent dans les codes du secteur. Bref, une belle combinaison technologie et business, la clé d’un début de succès.



AVIS DE L'EXPERT


  • En général:

L’ idée de Guidewiser est de nous proposer un meilleur séjour en veillant à ce que l’expérience du voyageur soit la plus locale mais aussi la moins contraignante possible. Messenger est utilisée comme plateforme pour communiquer, ce qui va faciliter l’accès à l’information et à la conversation puisque le but est d’accompagner le client tout au long de son séjour. Les concepteurs connaissent leur sujet avec une expérience IT, en intelligence artificielle et dans les outils CRM liés au monde du voyage.

La cible de clients est clairement identifiée. L’hôtellerie belge est le point de départ mais l’expansion vers d’autres pays est prévue. Les concepteurs savent clairement où ils veulent aller. Le plan marketing est déjà bien abouti. Plusieurs tests ont déjà été réalisés dans des hôtels et montrent un réel intérêt des hôteliers et de leurs clients.

Sur base de ce qui nous est présenté, le point d’équilibre devrait être assez rapidement atteint mais l’échantillon est cependant encore trop restreint pour valider les hypothèses du plan financier. Il ne nous est pas possible à ce stade de valider si le prix demandé à l’hôtelier (8€ par chambre et par mois) pour la version payante est élevé ou pas. Les concepteurs travaillent encore sur fonds propres mais cherchent du “smart money” pour continuer le développement et commencer la commercialisation.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺