Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".


Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".


Envie de vous inscrire?
Cliquez ici!


PORTRAIT de Hexeko

Les projets qui utilisent le levier numérique pour (re)donner l’envie de pratiquer du sport sont nombreux. Et c’est tant mieux ! Avec Hexeko, Rodolphe Lechat (30 ans) et Lucien Culot (33 ans) ciblent le monde du travail. Si vous avez la chance d’être employé dans une entreprise disposant de ses propres infrastructures sportives, tant mieux. Mais c’est rarement le cas. Dans la plupart des entreprises, rien n’est prévu pour inciter les employés à (re)faire du sport de façon régulière. Or, assurent les deux co-fondateurs de la plateforme, le sport serait “la meilleure manière de booster un environnement de travail” (esprit d’équipe, productivité, attractivité de l’entreprise, bien-être au travail, etc.).

Pratiquement, Hexeko permet à chaque employé de réserver une session de sport, seul ou avec des collègues, durant les heures de travail. Le contrat se conclut entre la plateforme et l’entreprise (laquelle décide du nombre d’heures qu’elle octroie mensuellement à ses employés pour faire du sport). Les personnes intéressées ont alors accès à toute une gamme d’activités sportives (3 au minimum) présentes dans l’environnement direct du lieu de travail (10 minutes maximum en voiture). Le principal avantage offert par Hexeko est de pouvoir bénéficier de tarifs préférentiels (entre 10 et 35 % de réduction) auprès de clubs et centre sportifs partenaires de la plateforme (une vingtaine actuellement). Hexeko se charge aussi de la gestion des paiements. “Le Décathlon de Wavre est notre premier client phare. Une société de consultance a également signé. Notre premier objectif est d’avoir 20 clients pour la fin de 2018”, indique Rodolphe Lechat, précisant que Hexeko a entamé son développement commercial par Bruxelles, le Brabant wallon et le Hainaut.


AVIS DU COACH

  • En général:

Les constats de Hexeko sont difficilement contestables. La solution proposée, elle, est simple : on peut la voir comme une sorte d’abonnement multi-sports à divers clubs sportifs aux alentours du bureau. La plateforme tourne déjà, avec une série de clubs qui ont déjà été enrôlés et des premiers clients.

  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺

  • Feedback:

On peut saluer l’approche de bon sens de ce projet. Il avance pas à pas, en validant les hypothèses au fur et à mesure, avec des maquettes ou prototypes simples, avant de se lancer dans un développement d’envergure. Parmi les points d’attention, il faut veiller à aligner les incentives et le “why” du projet sur ceux de l’entreprise cliente. Le patron doit être convaincu de la cause, au point d’être authentiquement ravi si on explose les chiffres de fréquentation. Et ce conseil pour favoriser et accélérer le “go-to-market” : trouver des entreprises où le management incarne le goût du sport.

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Déjà le nom, j’ai adoré : bien trouvé ! Quant au projet, il s’inscrit dans une démarche de plus en plus nécessaire pour certains, ou une mode pour d’autres, qui est d’offrir ce type d’incentive aux collaborateurs d’une entreprise. La question du bien-être au travail est de plus en plus présente dans notre société. Le “business model” semble tenir la route et la solution est “win-win-win-win” : augmentation du taux de fréquentation pour les clubs sportifs, l’image de l’entreprise, le bien-être des collaborateurs et des revenus pour Hexeko. Quant à une possibilité de financement bancaire, à ce stade-ci, il est sans doute encore un peu tôt. Le projet se met à peine en route. Si le plan de développement de Rodolphe et Lucien fonctionne bien, il y aura peut-être des besoins de financement.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog BizCover.