Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".


Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".


Envie de vous inscrire?
Cliquez ici!


PORTRAIT de Le Succès des Coiffeuses

Stella Bida a lancé son projet à l’automne dernier. Il reste encore flou sur plusieurs points importants (taille du marché, politique de prix, business model,…). Mais cette femme, à l’énergie et au sourire débordants, fonce ! Formée à l’informatique et à la gestion, elle a fait ses premières armes dans le secteur financier. Aujourd’hui, c’est l’entrepreneuriat qui la passionne. On la retrouve notamment dans “Le Grand Amour”, projet initié par son mari Matthieu Kaczmarek, et récent participant au “One Hour Challenge” (voir ici).

Son projet à elle, en ce moment, s’appelle “Le Succès des Coiffeuses”. “Je poursuis trois objectifs : changer la perception de la profession de coiffeuse afro, valoriser cette profession et accompagner les coiffeuses vers l’excellence professionnelle”, résume Stella Bida. Sachant qu’il n’existe pas de formation en coiffure afro et qu’en outre, d’après une enquête menée auprès de 200 clientes mi-2017 (en Belgique, en France, au Canada et dans quelques pays africains…), la clientèle n’est généralement pas très satisfaite de son expérience (en termes d’accueil, d’hygiène, de compétence, de prix,…), Mme Bida veut contribuer à améliorer la qualité de l’offre en organisant des conférences (la première a eu lieu le 5 décembre à Bruxelles), des formations (collectives et individuelles) et du coaching. “Il s’agit de partager de bonnes pratiques, de les former à la vente et au marketing, de les sensibiliser à l’expérience client, mais aussi de leur donner confiance.” A plus long terme, Stella Bida aimerait créer un label de qualité pour les coiffeuses afro, comme il en existe pour de nombreuses professions. Mais une chose à la fois !


AVIS DU COACH

  • En général:

Stella Bida, c’est une boule d’énergie positive qu’on voudrait avoir à ses côtés. Surtout si l’on fait partie de son marché cible, les coiffeuses afro. Stella s’est abondamment formée en coaching et développement personnel, avec de grands noms. Et avec ce bagage, elle s’est intéressée au sort des coiffeuses africaines dans nos villes. Par manque d’estime d’elles-mêmes, ces coiffeuses ne savent pas bien se vendre. L’offre du “succès des coiffeuses” les re-booste complètement et leur donne des outils concrets pour prendre pied dans leur carrière.

  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle :☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺

  • Feedback:

C’est une véritable chance pour ces coiffeuses de rencontrer Stella Bida. Le besoin est sans doute important dans les grandes villes d’Europe et d’Afrique. Il faudrait toutefois veiller à ne pas avoir les yeux plus grands que le ventre, à ne pas se déployer tous azimuts tant que l’on n’a pas compris les éléments fins de la proposition de valeur, les variantes potentielles sur la manière de la packager. Comme leurs moyens sont assez modestes, il convient de bien réfléchir à une stratégie de volume, quitte à élargir l’offre à un site de réservation.

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Un concept très original présenté par une porteuse de projet qui allie dynamisme et passion, tout en ayant déjà un beau bagage pour mener à bien les objectifs qu’elle s’est fixés. Stella Bida semble avoir défini un réel besoin et bien déterminé sa cible. Cependant, à ce stade, il est encore assez difficile de pouvoir donner un avis sur le “business model”. J’attire aussi son attention sur le fait qu’il ne faudrait pas s’égarer en voulant aller trop vite dans plusieurs directions. D’un point de vue financier, je renverrais plutôt Stella Bida vers des investisseurs (ou des partenariats) que vers une banque. Je suis persuadé que ce projet a un réel potentiel.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog BizCover.