Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".


Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".


Envie de vous inscrire?
Cliquez ici!


PORTRAIT de Matrix Requirements

Le “Matrix” dont il est ici question ne relève en rien de la science-fiction ! Au contraire. Ce projet très pointu, derrière lequel on trouve deux ingénieurs en informatique (le Belge Yves Berquin et l’Allemand Wolfgang Huber), a les deux pieds bien ancrés dans un monde réel qui est à la fois de plus en plus médicalisé et réglementé. Et c’est pour permettre d’y évoluer avec plus d’efficacité que Matrix Requirements a vu le jour en 2014.

Comme chefs de projets et consultants pour des sociétés qui développent et fabriquent des appareils médicaux, MM.Berquin et Huber savent ce que représente la gestion de la documentation de ces appareils dans le cadre de multiples procédures (tests, exigences techniques, gestion des risques, validations, marquages réglementaires, certifications, etc.). “Pour des start-up ou de petites sociétés, c’est une galère !, explique Yves Berquin. C’est complexe, long et coûteux”. Pour éviter de devoir se tourner des vers des sociétés spécialisées dans le domaine, Matrix Requirements a développé une application logicielle dans le “cloud” qui facilite la gestion de toute la documentation relative au développement d’un “medical device”.

Quels sont les “plus” de cette solution belgo-germanique ? M.Berquin parle d’une solution abordable, aisée à utiliser, centrée sur le matériel médical (à la différence d’outils concurrents) et conçue par deux experts du sujet. Lauréat en 2015 du “Grand prix” du Boostcamp (Microsoft Innovation Center Brussels). Matrix Requirements a déjà un joli portefeuille de clients, dont un tiers se trouve aux Etats-Unis. En Belgique, des jeunes pousses comme Orthanc et Osimis sont clientes. Le business model de la société – qui est profitable depuis trois ans et très saine financièrement (tout a été financé sur fonds propres) – repose sur la commercialisation de licences (souscription mensuelle dont le prix est fixé en fonction du nombre d’utilisateurs). “Même si on ne veut pas grandir trop vite, notre objectif est de doubler nos revenus en 2018 et de recruter une personne pour le marketing”, conclut M.Berquin.

AVIS DU COACH

  • En général:

Rencontrer des centaines de start-up m’a convaincu d’une chose : il n’existe pas un modèle pour lancer une boîte, mais bien une large variété. MatrixReq est un cas d’espèce intéressant : deux associés, avec une longue expérience des “devices” médicaux, et des demandes draconiennes et rigoureuses pour les certifier. Une start-up qui se développe selon un modèle SaaS (Software-as-a-Service), avec des abonnements mensuels à leur logiciel de gestion. Les ventes grandissent peu à peu et un “churn” – c’est-à-dire le taux de clients qui ne renouvellent pas leur abonnement – quasi nul, ce qui est remarquable.

  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺

  • Feedback:

Avec Matrix Requirements, on a un modèle de croissance modérée mais très stable (ce qui convient sans doute mieux quand on a 50 ans, plutôt que 25). Cela permet d’envisager la suite avec sérénité, engager un collaborateur, refaire le site, plancher sur un nouveau produit, axé qualité (une demande fréquente des clients). Et, qui sait, aller plus loin.

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Une très belle solution qui vient en soutien aux entreprises sur des points essentiels qui demandent d’importants moyens. L’outil semble déjà très complet, tout en restant accessible et facile d’utilisation. Et même si Matrix Requirements pourrait servir dans d’autres domaines, il y a eu un choix très clair pour le domaine médical, ce qui évite de trop se disperser à ce stade. C’est un point positif. Le business model est bien défini, avec un système “SaaS” optimalisé, mais qui évolue et s’adapte au besoin. Il y a une vraie remise en question pour sans cesse développer leur solution. Le prochain défi sera le développement commercial. Cela va nécessiter d’agrandir l’équipe, ce qui pourrait nécessiter de lever des fonds.

  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle : ☺☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable : ☺☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog BizCover.