Digital

60 minutes pou

r convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de MediCheck

Les lecteurs fidèles du “One Hour Challenge” se souviendront peut-être de Jean Rifflart. Voici un peu plus d’un an, ce jeune entrepreneur était venu nous présenter un projet innovant dans le secteur immobilier. Faute d’avoir pu valider certaines hypothèses, Jean Rifflart a toutefois préféré l’abandonner et se lancer sur un autre projet. Depuis la fin mai, il planche sur MediCheck, “la première plateforme digitale pour des réévaluations d’incapacité de travail” (sic). Aujourd’hui, le contrôle d’un employé absent de son travail – pour raison de santé – s’opère à la demande de l’employeur par l’envoi d’un médecin “contrôleur” ou “conseil” au domicile privé de l’employé. Un système que Jean Rifflart juge “archaïque à l’ère du numérique, intrusif sur le plan humain et inefficace” (le médecin contrôleur contredit l’avis du médecin généraliste consulté par l’employé dans moins de 5 % des cas). Avec MediCheck, l’idée est de passer du “contrôle” au “check”… 

Pratiquement, l’employé en incapacité de travail prend lui-même rendez-vous auprès d’un médecin conseil, lequel effectue une réévaluation du diagnostic à l’origine de l’incapacité de travail. Cette approche est à la fois positive, humaine et transparente (une fois le “check” réalisé, le résultat est en effet communiqué, via une application mobile, à une plateforme consultable par les employeurs). MediCheck rassemble déjà une petite centaine de médecins, ce qui permet de couvrir les principales agglomérations francophones. Dans les six mois, l’ensemble du territoire belge devrait être couvert.


AVIS DU COACH

  • En général:
Nous sommes ici avec un parfait exemple de ces start-up qui digitalisent et transforment des secteurs traditionnels. Le contrôle médical est un enfer pour les entreprises et les travailleurs. Héritage d’une époque où le travailleur est en conflit avec son employeur, il fait ressortir tous les démons de la relation de travail compliquée. A l’heure du numérique, MediCheck propose une alternative positive, le check-up, et se pose comme partenaire pour aider les entreprises à réduire l’absentéisme et à viser une relation de travail plus saine (“happyness at work” ou comment attirer des talents). Ce projet s’inscrit dans le courant de la digitalisation des processus HR, en cours un peu partout…


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺☺

  • Feedback:

C’est un très chouette projet, mené par une équipe jeune et dynamique. On peut parler de disruption digitale new look sur des processus existants, voire vieillissants. Le danger de se faire copier ? Certes, il est bien réel, mais révolutionner les habitudes, c’est un état d’esprit et cela, ça ne se copie pas si facilement… Nous sommes convaincus que MediCheck saura profiter de sa longueur d’avance.



AVIS DE L'EXPERT

  • En général:
La volonté de changer la relation employeur-employé, avec cet épouvantail du médecin du travail qui fait souvent plus de mal que de bien, est un réel défi! J’adore l’idée en tout cas de MediCheck. Le projet vient chambouler un secteur qui en a bien besoin, avec de gros acteurs traditionnels tels que Partena, Securex, CertiMed,… Medi Check arrive au bon moment, avec un positionnement et une vision très positive pour répondre à la problématique de l’absentéisme et du bien-être au travail. De plus, MediCheck s’adapte au monde d’aujourd’hui en offrant une solution 100 % digitale qui permet, outre la facilité d’utilisation, de gagner beaucoup de temps. J’y vois donc beaucoup d’avantages, tant pour l’employeur que pour l’employé, mais aussi pour le médecin du travail. Une vraie situation “win-win-win”.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog https://bizcover.bnpparibasfortis.be/