Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentonsdeux start-up belges ayant pris part à une session de “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec leur portrait et les avis du coach Ben Piquard, directeur de LeanSquare, et d’experts de BNP Paribas Fortis, Marie-Cécile Van Ecke, directeur général Retail&Private Banking Bruxelles, et Marie-Noëlle Rainchon, directeur Banque des Entrepreneurs Bruxelles.


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de MeetSquare

“Initialement, le projet n’avait aucune vocation commerciale. Mais, en voyant les réactions des personnes utilisant notre outil, on a décidé de le développer”, raconte Axel Palmaers, analyste et “project manager” à l’IBPT (régulateur belge du secteur des télécoms) depuis 2010. Et voilà comment une expérience personnelle peut se transformer en projet de start-up.

MeetSquare est un logiciel collaboratif dont l’objectif est de répondre à un souci très fréquent quand deux entreprises doivent collaborer sur un projet commun. La difficulté, pour gérer les flux d’informations entre ces partenaires ponctuels, tient souvent à l’incompatibilité des systèmes informatiques. Certes, ils peuvent recourir au “bon vieux” courriel. Mais cela ne suffit pas dès lors que les échanges s’intensifient et gagnent en volume ou complexité. “Avec trois partenaires, on a développé un logiciel participatif. L’objectif est de venir se greffer sur des outils existants (Slack, SharePoint,…) en les enrichissant de fonctionnalités spécifiques.”

MeetSquare a identifié cinq cibles sectorielles : avocats, construction, institutions, engineering, santé/biotech. Plusieurs entreprises ont été contactées pour savoir si elles seraient intéressées d’utiliser la plateforme. Vu les retours très positifs, la décision a été prise de démarrer le développement, avec l’objectif de se lancer à la fin de cette année.


AVIS DU COACH

  • En général:

Un projet B2B mené par une équipe d’expérience, aux compétences complémentaires, est toujours un excellent point de départ pour un “pitch” de start-up. Lorsque le projet en question est la généralisation d’un besoin qui s’est manifesté dans un véritable projet d’entreprise, et que la start-up a pour ambition de proposer une réponse à un besoin dans un cadre plus large, c’est encore mieux. MeetSquare a donc pour ambition de faciliter les collaborations éphémères entre entreprises ou associés temporaires (bureaux d’avocats, sociétés de construction,…). Un véritable défi, une opportunité évidente.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺☺

  • Feedback:
Je recommande à MeetSquare de poursuivre l’exercice de recherche de premiers clients, enthousiastes, et ce, même avant d’écrire la moindre ligne de code d’un éventuel prototype ou autre “MVP”. Il est essentiel de valider le véritable “market fit”. Mission impossible ? Pas tant que cela… Nombre de sociétés proposant des logiciels bien installés ne montrent que très tard, dans le cycle de vente, une véritable “démo du produit”. Ce qu’ils valident avant tout, c’est le problème du client, la compréhension des processus métiers, l’analyse fine (et mutuelle) du challenge à relever et de la capacité de l’équipe à y répondre.


AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Le concept de la plateforme d’échange d’informations présenté par MeetSquare capte d’emblée l’attention dans la mesure où il répond à un besoin quotidien de nombreuses entreprises. Axel Palmaers est à l’aise et montre une expérience probante dans son domaine. Le choix de l’intégration d’applications existantes semble être à la fois le plus évident et commercialement intéressant.

MeetSquare fait très justement le focus sur 5 segments bien déterminés. C’est un début, mais sans doute un peu restrictif. L’analyse de marché est claire et axée sur le chiffre d’affaires réalisé par le secteur. Il n’est toutefois pas inenvisageable que MeetSquare doive se recentrer sur d’autres secteurs en cours de route, et ce, en fonction de l’appétence détectée. Outre la vente de licences en fonction du nombre d’utilisateurs, la bonne idée vient d’un préfinancement possible par les “corporate” très intéressées par la mise en place rapide de ce type d’outil.

Du côté du financement du projet, MeetSquare doit à présent transformer les différents prospects en clients fermes et persévérer dans son idée de préfinancement car, à ce stade, le financement classique semble difficile. Un premier succès serait un réel plus pour rassurer les clients et les investisseurs potentiels sur les capacités de MeetSquare à intégrer des logiciels spécifiques.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺