Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".


Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".


Envie de vous inscrire?
Cliquez ici!


PORTRAIT de Qwerteach

Le bon prof au bon moment ! C’est la promesse faite par Qwerteach, plateforme de cours particuliers en ligne lancée par Aurélie Merckx (bio-ingénieur) et Stéphane Panier (ingénieur de gestion) en 2014. Tout comme les deux fondateurs de Matrix Requirements (lire ci-contre), le duo a décroché, dès la première année d’activité, le Grand prix du Boostcamp du MIC Brussels. Aurélie et Stéphane – qui, pour la petite histoire, ont fréquenté tous les deux l’école Decroly (réputée pour sa pédagogie “globale”)  – donne eux-mêmes des cours particuliers depuis dix ans. Et la demande, manifestement, ne manque pas… D’après les statistiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles, 60 % des élèves de l’enseignement primaire et secondaire redoublent au moins une année durant leur parcours scolaire. Résultat : beaucoup de familles se tournent vers des structures, publiques comme privées, de soutien scolaire. Ce qui peut s’avérer cher en temps (nombreux déplacements) et en argent, sans avoir de garantie en termes d’efficacité.

Qwerteach a fait le choix délibéré des cours en ligne. “Chaque cours se passe en vidéoconférence (avec une application intégrée à la plateforme, NdlR). Ils sont enregistrés pour permettre à l’élève d’y avoir accès s’il veut revoir tout ou partie du cours.” Autre choix : celui de la flexibilité. Etant donné que ni l’élève ni le prof ne doivent se déplacer, il est possible de réduire la durée des cours et de les rendre plus efficaces. En outre, au-delà des matières enseignées (math, langues, français, sciences,…), l’élève peut accéder à un panel de professeurs (profils, centres d’intérêt, notation d’utilisateurs,…) afin de trouver celui avec lequel il aura le meilleur contact et procéder à la réservation (au prix fixé et affiché par le prof). “Chaque prof de la plateforme est interviewé en ligne par un membre de notre équipe afin de nous assurer de son sérieux, de ses compétences et de sa motivation. On a déjà validé entre 230 et 250 profs jusqu’ici”, précisent Aurélie et Stéphane. Le nombre d’heures de cours délivrées via la plateforme, lui, suit une courbe de croissance mensuelle qui avoisine les 40 % !

AVIS DU COACH

  • En général:

Lancer une start-up dans l’EdTech (technologies liées à l’éducation) est toujours une question de passionnés. Aurélie Merckx et Stéphane Panier le sont et ont élaboré leur plateforme pour donner des cours de remédiation via téléconférence. Plutôt que d’utiliser Skype, ils ont développé leur propre outil, ce qui présente une série d’avantages : interagir sur tableau blanc virtuel, pouvoir revisualiser la leçon après coup, etc. On en est encore aux débuts, mais la sauce semble prendre peu à peu. C’est très encourageant.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle :☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺

  • Feedback:

L’ambition d’attaquer le marché français, beaucoup plus grand et davantage prêt à payer (plus de 1000 € par an par étudiant), nous semble une excellente chose. Comme souvent avec de telles plateformes, le succès va dépendre du bon mix marketing et de la gestion fine du “funnel”, à savoir l’entonnoir entre les intéressés, les convaincus, les convertis,…

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

On adhère à 100 % à l’ambition de Qwerteach. La concurrence est toutefois forte dans ce domaine. Nous avons déjà eu plusieurs présentations autour de cette thématique, avec différentes solutions. Mais cela montre qu’il y a une demande sur ce marché de l’éducation. Le côté “tech” de Qwerteach est intéressant. Pas seulement la “market place” pour choisir son professeur, mais tout le système, pendant et autour du cours particulier, et les différentes fonctionnalités qui ont été développées. Aurélie et Stéphane peuvent vraiment s’imposer. J’apprécie leur approche. Ils sont très dynamiques et ce sont deux profils complémentaires pour mener à bien leur entreprise !

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable : ☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog BizCover.