Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".


Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".


Envie de vous inscrire?
Cliquez ici!


PORTRAIT de Sequoia Ways

“Entreprendre sa retraite pour la réussir”. C’est la philosophie qui sous-tend le projet Sequoia Ways initié par Pierre Degand. Ce licencié en gestion financière, qui a connu une belle carrière (bpost, BNP Paribas Fortis, Deloitte,…), a décidé de se retrousser les manches pour aider les seniors ou “50 +” à vivre plus sereinement la transition, souvent délicate, entre vie active et départ à la pension. Un départ qui, en Belgique, se fait en moyenne dès 59 ans, c’est-à-dire de façon anticipée par rapport à l’âge légal (65 ans). “Qu’elle soit volontaire ou pas, cette sortie du marché du travail pèse fortement sur les personnes concernées, surtout si elle est subite”, rappelle Pierre Degand, précisant que 80 % d’entre elles perdaient leur réseau social.

Jusqu’ici, Sequoia s’est construit sur deux piliers. Le premier, centré sur la préparation à la retraite, consiste à sensibiliser le personnel d’entreprises privées et publiques à travers des ateliers et des conférences. Des sociétés comme Ores, Solvay, UCB ou encore la Police fédérale ont déjà fait appel à Pierre Degand. Le deuxième pilier consiste à bâtir un “Réseau Sequoia”. “L’objectif est à la fois de valoriser les compétences des 50 + à travers différentes activités et de les aider à enrichir leur réseau social dans un esprit de cocréation.” Cela signifie que des membres du réseau – lancé en juillet 2017, celui-ci ne compte encore que 140 membres (l’objectif est de passer à 300 à la fin de cette année) – sont invités à prendre une part active dans l’animation et la gestion du réseau. “Mon métier, dit Pierre Degand, c’est d’animer cette communauté et de nouer des partenariats pour développer une plateforme de services”. Des discussions avec de futurs partenaires sont en cours. Le défi principal sera toutefois de faire croître rapidement le nombre de membres.


AVIS DU COACH

  • En général:

Le sequoia évoque la longévité, la stabilité, la force tranquille. Pas étonnant donc que Pierre Degand ait choisi ce symbole pour son activité d’accompagnement des personnes retraitées. Nos vies sont plus longues, donc, proportionnellement, nos retraites arrivent bien plus tôt (vers 15h, si une vie complète était ramenée à 24h). Comment vivre et aménager au mieux ce temps nouveau ? Pour anticiper encore davantage la préparation, Pierre Degand lance le Réseau Sequoia (dès 14h dans son analogie horlogère). Des activités, un magazine trimestriel, un “Sequoia Pass”, voilà de quoi tisser des liens entre membres dans une ambiance contemporaine.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle :☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺

  • Feedback:

Les effets combinés de l’allongement de la durée de vie et des retraites anticipées font que l’on se retrouve avec un très grand nombre de gens de 50 ans et plus. L’analyse tant démographique que psychosociologique de Pierre Degand tombe dans le mille, et le caractère cousu main de son projet fait que l’activité peut être rentable avec quelques centaines de membres. Le potentiel se comptant en milliers, on ne peut que regarder cette initiative avec un raisonnable optimisme.

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Pierre Degand apporte une très belle solution à un besoin sociétal grandissant. Le passage de la vie professionnelle à la retraite est une étape importante dans la vie. La solution proposée a un bel avenir et, vu le public ciblé, le potentiel client est évident. Quant au business model, on sent bien toute l’expérience et le know-how de Pierre Degand, que ce soit l’approche “B2B” ou la création de son réseau 50 +. Les résultats après une première année sont prometteurs. Pour le côté financier, c’est au porteur du projet d’évaluer les besoins exacts dont Sequoia Ways aurait besoin. Plusieurs solutions, bancaires ou autres, peuvent être envisagées vu le modèle et la belle évolution du projet depuis son lancement.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable : ☺☺☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog BizCover.