Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de ShareMyPark

La semaine écoulée aura démontré, si besoin en était, qu’accéder à Bruxelles en voiture reste un exercice pénible. Ce qui peut l’être aussi, c’est d’y garer sa voiture… Vous l’ignorez sans doute mais, à Bruxelles, on estime que 30 % des embouteillages sont provoqués par les conducteurs à la recherche d’une place de parking. C’est sur la base de ce constat que William Detry et Victor Boels, deux jeunes diplômés de la Solvay Brussels School, ont lancé, voici un an, ShareMyPark.

Ce “Airbnb du parking” est une plateforme qui met en contact des propriétaires d’espaces de parking (particuliers comme entreprises) avec des personnes voulant s’assurer une place lorsqu’ils se rendent à Bruxelles. Que ce soit pour un rendez-vous professionnel, une soirée chez des amis ou la participation à un événement culturel ou sportif, l’application va vous permettre de géolocaliser les places disponibles et les tarifs. Il peut s’agir d’un tarif horaire, mais aussi à la journée, à la semaine, voire au mois (à plein temps ou non). Les réservations peuvent être faites à l’avance ou en temps réel. Pour l’instant, les deux jeunes entrepreneurs visent surtout à sécuriser des places de parking dans les zones événementielles. “Nous avons déjà conclu un premier partenariat pour la gestion de 1000 places à Forest National et nous sommes en discussion avec le Sportpaleis d’Anvers”, indiquent-ils.

Rejoints par Murat Turkeli (en charge du développement informatique), William et Victor ont engrangé plus de 5 000 réservations en un an d’activité. Désormais, ils veulent monter en puissance en suivant trois axes stratégiques : renforcer leur présence dans les zones événementielles; s’étendre vers d’autres villes belges; et développer les locations mensuelles. Une première levée de fonds (250 000 euros) est envisagée.


AVIS DU COACH

  • En général:
“L’idée ne vaut pas grand-chose, tout est dans l’exécution”, entend-t-on souvent. ShareMyPark en est une belle illustration : une idée de mutualiser des places de parking, c’est dans l’air du temps depuis 3-4 ans. Mais William Detry et Victor Boels en déroulent l’exécution de façon assez remarquable. Après quelques essais et pivots, la start-up a choisi de focaliser sur l’événementiel. Les concerts de Forest National ou les matches d’Anderlecht drainent un trafic énorme et assez prévisible. Des partenariats avec les organisateurs permettent de visibiliser et viabiliser des solutions de parking.


  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺☺

  • Feedback:

Ce projet a l’intelligence d’avoir fait quelques choix clairs. Ce focus les amène à des objectifs ciblés et ambitieux : viser les 20 plus grosses salles, dans une poignée de grandes villes, multipliées par X dates sur l’année… On peut viser les millions de réservations.



AVIS DE L'EXPERT

  • En général:
Si beaucoup de solutions ont déjà été pensées ou mises en place pour faire face à la congestion automobile et au manque de places de parking, ShareMyPark s’attaque à cette problématique avec l’ambition d’optimaliser l’existant, La solution de Victor et William est, de ce point de vue, très intéressante car elle est basée sur l’aspect communauté et sur la flexibilité tarifaire. Leur “marketplace” du parking peut apporter une solution win-win sur le long terme. Le défi de ShareMyPark sera de se faire connaître un maximum pour élargir l’offre de parkings disponibles et d’augmenter la base d’utilisateurs. En ce sens, la volonté de développer des partenariats lors de gros événements culturels ou sportifs est une très bonne. S’il est difficile à ce stade de parler de financement bancaire, je tiens toute de même à mettre en avant que la solution est très convaincante.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog https://bizcover.bnpparibasfortis.be/