Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".


Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".


Envie de vous inscrire?
Cliquez ici!


PORTRAIT de WilWay

Alors que l’on s’oriente vers une période d’élections (avec, à l’automne, les communales et provinciales), le projet WilWay, porté depuis quelques mois par Aubry D’Inverno et Martin Collard, tombe à pic. Ces deux amis, formés respectivement à HEC-Liège et à la Haute Ecole Helmo, ambitionnent, ni plus ni moins, de connecter citoyens, représentants politiques et administrations à travers des outils de communication et de gestion numériques.

“Nous voulons construire un meilleur demain dès aujourd’hui en aidant les villes et communes wallonnes à développer leurs projets au bénéfice des citoyens”, explique, en bon communicateur, Aubry D’Inverno. Les constats dressés par le jeune duo – rejoint par Pierre (développeur) et Gilles (designer) – au terme d’une enquête menée auprès de 58 villes et communes du sud du pays sont les suivant : faible visibilité des projets publics; manque d’outils de suivi des projets; absence de données centralisées; et manque d’outils de gestion des projets et des “PST” (Programmes stratégiques transversaux désormais imposés aux communes wallonnes par décret).

La solution de WilWay consiste en une plateforme en ligne composée de trois volets : la communication vers le citoyen (objectifs et suivi des projets dans leur globalité), la participation citoyenne (vision d’ensemble et avis sur les projets locaux, accès aux informations) et la gestion de projets (grâce à un outil “simple et intuitif”). En peu de temps, WilWay a réussi à convaincre une petite dizaine de villes et communes (Dinant, Floreffe, Hannut, Couvin,…) de tester sa solution. Une nouvelle version de la plateforme sera lancée d’ici la fin de l’année, soit au lendemain des élections communales, avec un démarrage de la commercialisation (via une licence annuelle dont le prix variera en fonction du nombre d’échevins). A cette fin, WilWay pourra compter sur un partenariat stratégique qui a été conclu très récemment avec Inforius, société qui fournit déjà des services informatiques à un grand nombre d’administrations communales.

AVIS DU COACH

  • En général:

L’entrepreneur belge ou européen ne comprend souvent pas ce que son homologue américain appelle “hustle”. Ce terme désigne une capacité inlassable à partir à l’assaut des clients, à se fixer des objectifs, à relancer,… Ceux qui ne comprennent pas devraient regarder les fondateurs de WilWay à l’œuvre. En quelques mois, ils ont rendu visite à plus de 50 villes et communes wallonnes pour leur proposer leur solution de gestion de projets. Les fondateurs sont aussi animés par la poursuite d’une belle finalité : rendre la gestion d’une commune plus simple, plus efficace et plus transparente.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺☺

Business modèle :☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺

  • Feedback:

Beaucoup de points positifs dans ce projet. On prêtera attention aux contours de la proposition de valeur afin de voir par quoi elle pourrait être accélérée (ou freinée) : des partenariats avec des acteurs locaux ou des fournisseurs de solutions et services informatiques déjà implantés sur le marché, qui pourraient trouver un intérêt mutuel à ajouter les outils WilWay à leur palette.

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Un manque de communication et une faible visibilité des projets publics auprès des citoyens ? La raison en est très simple : l’absence d’un outil convivial, simple et centralisé pour la gestion des projets avec, cerise sur le gâteau, la possibilité d’y intégrer un module facilitant la participation citoyenne. WilWay compte déjà plusieurs communes partenaires qui ont testé et approuvé la solution. La jeune entreprise a été bien aidée par un projet de décret visant à une meilleure gouvernance : le PST. Le marché est considérable et les perspectives importantes. Mais le défi reste immense : travailler avec les communes implique de surmonter l’obstacle des marchés publics. Les résistances internes pourront aussi être un frein : la transparence et la transversalité ne vont pas toujours de soi dans beaucoup d’endroits.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺☺

Business modèle : ☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable : ☺☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog BizCover.