Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session de “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec leur portrait et les avis du coach Ben Piquard, directeur de LeanSquare, et d’experts de BNP Paribas Fortis, Marie-Cécile Van Ecke, directeur général Retail&Private Banking Bruxelles, et Marie-Noëlle Rainchon, directeur Banque des Entrepreneurs Bruxelles.


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de Wip Music

“Aujourd’hui, ça devient pratiquement impossible pour un artiste de vivre de sa musique. Avec notre réseau social, on va leur permettre d’avoir de la visibilité. Par exemple, un artiste belge présent à Londres pourra être géolocalisé par les membres du réseau, avec dates de concert, vidéos, etc.”. Celui qui parle n’est ni le patron d’une version musicale du célèbre réseau Tinder, et encore moins celui de Myspace. Non, ces mots sont ceux de Charles Doumit lors du “One Hour Challenge”. Avec Raphaël Joie (développeur) et Jeremy Lefebvre (designer), ce juriste est l’un des trois fondateurs de Wip Music (“the music social network”). Cela fait près de deux ans que le trio d’entrepreneurs bruxellois travaille au développement de l’application mobile Wip Music.

L’app est sortie cette semaine, en version bêta, sur Apple Store et Google Play. Le coup d’envoi officiel aura lieu dès le 15 juin, avec un ciblage initial sur Bruxelles. Destinée à la fois aux artistes locaux, aux professionnels du secteur et aux amateurs de musique, l’app Wip Music ambitionne de créer des synergies entre ces trois acteurs. “L’un de nos objectifs”, précise M.Doumit, “est de stimuler la scène musicale locale grâce à la géolocalisation des membres du réseau”. Et d’ajouter : “L’idée est de créer une première communauté en Belgique de 40-45 000 personnes à l’issue de la période des festivals d’été. Ensuite, on visera Paris, Londres, Berlin,…”. Une expansion qui, si elle se concrétise, nécessitera une importante levée de fonds d’ici la fin de cette année.


AVIS DU COACH

  • En général:

Un projet qui fait grand plaisir à voir. L’idée – connecter les gens à des musiciens locaux – semblerait quasi banale si on l’entendait au détour d’un Startup Weekend (on a d’ailleurs eu une idée similaire au récent “SW MusicTech”, à Liège). Mais ici, elle est exécutée de façon très léchée, dans les détails, par une équipe expérimentée qui y met une belle énergie. L’“app”, très pro, offre diverses fonctionnalités qui facilitent le contact entre un musicien et sa base de fans (vidéos, recommandations, partages,…). Tout ça est très classique, mais rarement dans la première version d’une nouvelle app.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺

  • Feedback:
Une telle offre ne marchera que si elle s’impose à une bonne frange de la population, si elle devient, en quelque sorte, l’Instagram des musiciens et de leurs fans. Les porteurs du projet le savent bien et se préparent à un “blitzkrieg” marketing, qui va s’attaquer aux musiciens, aux festivals, aux salles, non seulement à Bruxelles mais en visant rapidement une expansion internationale. On sent le potentiel, “yapluka” exécuter pour atteindre cette traction…


AVIS DE L'EXPERT


  • En général:

Wip Music trouve son origine dans la difficulté qu’ont la plupart des artistes à trouver une scène. La mission de Wip Music est de créer des interactions sociales pour les amateurs de musique, les artistes et les professionnels de la musique via une application très complète offrant de nombreuses fonctionnalités. Le business modèle est déjà bien élaboré et des contacts existent avec une grand magasin de média (avec qui ils auront une scène co-brandée au Brussels Summer Festival), ce qui devrait permettre d’augmenter le nombre d’utilisateurs.

Les sources de monétisation sont bien pensées : commissions et “tips” (via un chapeau virtuel) sur le court terme et achat de visibilité sur les réseaux sociaux à long terme, en passant par des pourcentages de réduction offerts sur le moyen terme (permettant, par exemple, à un magasin local de guitares de se faire connaître). La rentabilité est prévue en 2019 si l’application est utilisée sur Bruxelles et, au moins, une autre grande ville européenne. Il sera important de créer du buzz dans la communauté musicale pour que Wip Music fasse sa place et atteigne les 40 000 utilisateurs espérés par ses concepteurs.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺