Digital Grâce à des mandats, la police de Raleigh (Caroline du Nord) a demandé à Google des données concernant les comptes et la localisation de certains appareils proches de scènes de crime. Les informations, relayées par WRAL, semblent étonnantes mais la police a déjà procédé à une arrestation depuis qu'elle utilise cette méthode.

Ces données ont été utilisées dans quatre enquêtes liées à un meurtre, des violences sexuelles et un possible incendie criminel. Les services de police n'ont pas demandé les informations d'un appareil en particulier mais bien de tous ceux présents dans un certain rayon autour des scènes de crime.

Les enquêteurs semblent avoir aussi demandé des données dans une période de temps spécifique. Dans l'un des mandats, on peut lire que les services de police de Raleigh demandent " des données de compte Google présents dans une zone géographique définie de 150 mètres", et ce pour deux dates, à des heures bien précises.

Des données anonymes pour créer une carte

Les informations reçues par les enquêteurs sont basées sur des données anonymisées. La police crée ensuite une carte de la scène de crime en y plaçant toutes les coordonnées des appareils. En cas de déplacements suspects sur certains appareils, elle peut demander des mandats en vue d'obtenir des informations supplémentaires sur les suspects comme des noms de famille ou des dates de naissance.

Cette nouvelle méthode de recherche de la police américaine soulève plusieurs préoccupations, notamment au niveau du caractère "général" de ces mandats. " Au bout du compte, cette façon de procéder risque inévitablement de donner les informations de personnes totalement innocentes", souligne Nathan Wessler, avocat à l'American Civil Liberties Union, Speech, Privacy and Technology Project. 

Aujourd'hui, suivre un appareil est assez simple puisque pratiquement tous les smartphones, tablettes ou ordinateurs portables sont équipés d'un GPS intégré. Même si la géolocalisation est désactivée, des firmes comme Google peuvent  repérer (de façon moins précise) votre emplacement grâce aux antennes cellulaires ou aux réseaux wifi auxquels vous vous êtes connectés.