Digital

Nouveau scandale chez Facebook. Après les "fake news" et les spams à outrance, voilà révélée une faille dans le système de protection des données de ses utilisateurs. 

L’affaire Cambridge Analytics, qui montre la capacité d’une entreprise de pub "extrême" de manipuler les foules sur base de profils sociaux numériques, rappelle le fondement des réseaux sociaux soi-disant gratuits : créer de la valeur sur base des infos personnelles, souvent arrachées par la ruse, sans trop de considérations morales. 

Une activité à encadrer rapidement : elle touche de trop près plus de 2 milliards d’humains.

© AFP