Digital Cela fait deux ans que l’économiste belge Koen De Leus s’est immergé dans la "révolution numérique". "Je ne comprenais pas bien ce qui était en train de se passer", nous expliquait-il, en juin 2017, lors de la publication de "L’économie des gagnants. Défis et opportunités de la révolution digitale", un ouvrage de 328 pages où l’économiste en chef de BNP Paribas Fortis analysait en profondeur la mécanique de cette quatrième révolution industrielle. "La période de transition va être douloureuse", avait conclu Koen De Leus. Dans ce livre, l’économiste avait notamment sondé 31 sociétés belges cotées en Bourse - dont plusieurs reprises dans le Bel 20 (comme UCB, Bekaert, bpost, Proximus, Solvay…) - afin de connaître leur état de préparation face au tsunami des nouvelles technologies numériques. Verdict ? Moins de 50 % des entreprises sondées se disaient prêtes. Un tiers des sociétés industrielles belges cotées jugeaient même inutile d’adopter un plan de transformation numérique !

Deux ans plus tard, Koen De Leus a refait le même coup de sonde auprès de ces 31 sociétés. Il nous a livré en primeur les résultats de cette nouvelle enquête.