Digital Le Samsung Galaxy S9 sera officiel dimanche. Objectif : tirer, vers le haut, les tarifs d’un des rares marchés high-tech au panier moyen en hausse. Quitte à se friter avec l’iPhone X.

Y a comme un air de rang à tenir, qui flotte sur les hauteurs de Barcelone. C’est ici que, dans un peu plus de 48 heures, Samsung, toujours leader de la téléphonie mobile mondiale, dévoilera son vaisseau amiral, cru 2018 : le Samsung Galaxy S9. Le tout en marge du salon mondial de la téléphonie, le Mobile World Congress, où le thème clé sera définitivement la 5G.

Le Galaxy S9 est pour Samsung un appareil aux enjeux à tiroirs.

Enjeu n°1 : l’augmentation de la marge

Le marché des smartphones est une longue corde qui s’étire sur ses deux extrémités : l’entrée de gamme propose des prix plus bas que jamais. À l’autre bout de la corde, c’est pareil : l’ultra haut de gamme n’hésite plus à flirter, voire dépasser la barre des 1.000 € pour un mobile premium. Il est établi que le Galaxy S9 s’inscrira dans cette lignée : il est pressenti à 909 € pour sa version standard, et 999 €, voire plus, pour la version S9 + à l’écran plus grand. Pourquoi ? Parce que les consommateurs, de surcroît sis en Europe et en Amérique du Nord (deux marchés clés, car totalement saturés) suivent : le prix moyen d’un smartphone vendu en 2017 a bondi de +10 %, pour s’établir à 349 €. Il faut s’arrêter deux secondes sur ce chiffre, boosté par les iPhone X et Galaxy Note 8, pour bien comprendre son caractère exceptionnel : dans l’industrie de l’électronique grand public, tous les prix baissent. Sauf, donc, celui du smartphone…

Cette hausse du panier moyen, pour des constructeurs évidemment soucieux de la préservation de leurs marges, est plus que bienvenue : la demande de smartphones, en 2017, a stagné (+3 % à l’échelle mondiale) et même connu son premier ressac en Europe de l’Ouest et au pays de l’Oncle Sam (-4 %).

En gros, les acteurs de la smart tech écoulent moins de smartphones qu’avant dans plusieurs territoires décisifs, mais comme ils les vendent plus cher, jusqu’ici tout va bien. Reste cette question : jusqu’alors, le smartphone a toujours été un produit très sujet au renouvellement. Mais le consommateur qui dépense 1.000 $ ou 1.000 € pour son mobile sera-t-il plus enclin à en changer qu’auparavant ?

Enjeu n°2 : la démonstration technologique

On sait à peu près tout, déjà, du Galaxy S9. Il reprendra, dans les grandes lignes, le design (difficile à mettre en défaut) de son prédécesseur, qui concrétisa l’arrivée de l’écran 18,5 : 9 bord à bord chez le sud-coréen. Changement notable : le lecteur d’empreintes digitales devrait quitter sa position très décriée (il était placé juste à côté de l’appareil photo dorsal) pour se placer plus au centre de la coque arrière. Un port (jack) pour casque audio sera bien maintenu, tandis que le mobile aura deux haut-parleurs (stéréo). Le gros changement, alors ? Il aura lieu du côté des capteurs photo.

D’après plusieurs sources, Samsung logerait un capteur 12 Mégapixels capable de filmer 1.000 images par seconde, mais, surtout, il s’agirait d’un objectif dont l’ouverture serait variable (de f/1,5 à f/2,4), ce qui serait une vraie première dans l’industrie.

La version S9 se contenterait d’un capteur photo dorsal. La version S9 + miserait sur un double capteur sur son dos.

Samsung Galaxy S9/S9 +

Écran : il s’agira toujours d’un écran Super Amoled Infinity Display de 5,8 et 6,2 pouces (sur la version S9 +). Seul doute : la résolution. Elle sera, au minimum, QHD +. Et peut-être même 4K.

Processeur : il s’agira soit d’une puce Snapdragon 845, soit d’une puce Exynos 9810, selon les marchés.

Mémoire vive (RAM) : 4 Go minimum (jusqu’à 6 ?).

Reconnaissance faciale : oui, via scanner d’iris.

Lecteur d’empreintes digitales : oui, dorsal.

Appareil photo principal : double capteur uniquement sur le S9 +, 12 Mégapixels, HDR, ouverture variable.

Prix présumé en Belgique : à partir de 909 €, jusqu’à 1.099 € .

iPhone X

Écran : Oled, type bord à bord, HDR, de 5,8 pouces (résolution de 2.436 x 1.125 pixels).

Processeur : Puce Apple A11 Bionic (64 nits), système neuronal, coprocesseur de mouvement M11.

Mémoire vive (RAM) : 3 Go.

Reconnaissance faciale : oui, via Face ID.

Lecteur d’empreintes digitales : Non.

Appareil photo principal : double capteur, 12 Mégapixels, HDR.

Prix officiel en Belgique : 1.159 € (prix Apple, version 64 Gb).