Digital

Toute personne se servant régulièrement d'une boîte aux lettres électronique a probablement déjà été victime de «spam». Le spam ou spamming est un terme qui nous vient de l'anglais et qui englobe tout ce qui concerne les e-mails et publications non désirés. À l'instar des publicités toutes boîtes que l'on reçoit fréquemment à son domicile, le spamming distribue dans nos boîtes aux lettres des e-mails publicitaires ou autres.

Parmi ceux-ci, certains peuvent éventuellement être intéressants, mais la plupart ne sont que des promotions sur des objets dont nous n'avons pas besoin, des diplômes au rabais ou encore des pilules pour augmenter la taille de notre... QI. Or, il faut noter que souvent ces e-mails proposent de ne plus être distribués et pour cela affichent un lien nommé «remove» (retirer/enlever en anglais). En suivant ce lien, on va pouvoir confirmer son adresse e-mail afin d'être retiré de la liste de distribution de ceux-ci.

C'est ici que l'on commet généralement une erreur car le spamming veut justement que les expéditeurs envoient les messages à l'aveugle. Aussi, ce n'est que leur donner une confirmation de l'existence effective de notre adresse que de leur signifier que nous ne souhaitons plus recevoir de courrier de leur part. Aussi, il vaut mieux ne pas répondre à leur appel plutôt que de leur apporter la certitude que notre e-mail est réel et utilisé. (NdB)

© La Libre Belgique 2004