Digital

En matière de smartphones, le milieu de gamme est sans doute le segment le plus actif en termes de sorties de nouveaux appareils. Ils ressemblent de plus en plus à leurs grands frères et c'est tant mieux. Il ne faut plus désormais dépenser plus de 400 euros pour avoir un bon smartphone. Et les prix diminuent encore comme c'est le cas du P Smart de Huawei (259 €). Manifestement la marque chinoise veut s'imposer sur le podium des vendeurs de téléphones, et propose des appareils très attrayants. Les fabricants concurrents devront réagir et aligner les prix de leurs smartphones, actuels ou futurs.

Le design est assez traditionnel : un grand rectangle (72,05 mm X150,1 mm X7,45 mm) aux bords arrondis. Des mensurations appropriées pour une bonne tenue en main. De plus, l'appareil est léger (143 g). L'écran offre une diagonale de 14,5 cm et une définition de 2160 x 1080 pixels. Il est presque bord à bord dans la largeur. Il est aussi protégé par un film de protection préinstallé.

Le capteur d'empreintes, très réactif, a pris la place des optiques photographiques déplacées en haut à gauche du capot arrière.

L'appareil permet d'installer deux cartes SIM. Une possibilité intéressante et de plus en plus présente dans les smartphones récents. Mais si vous choisissez cette option, une carte mémoire externe ne peut plus être insérée.

Le P smart est propulsé par un processeur huit coeurs maison. La mémoire RAM est de 3 GB et celle de stockage est 21,23 d'espace libre, évidemment extensible avec une carte mémoire (jusqu'à 256 GB).

Le P Smart permet de connecter deux appareils Bluetooth simultanément. Pratique si vous avez deux casques sans fils, pour partager de la musique, plutôt que de partager une oreillette.

Le "système d'exploitation", ce truc qui fait fonctionner le téléphone, est Android O avec une interface graphique EMUI 8,0 très bien conçue. Par exemple, en maintenant le doigt sur l'icône de l'application, un menu s'ouvre pour vous diriger directement dans la fonction désirée et les plus utilisées, comme un clic droit sur la souris d'un ordinateur. Dans l'exemple ci-dessous, un long clic sur l'application e-mail, affiche des raccourcis vers la boîte, les messages non lus, la recherche, ou l'écriture d'un nouveau courriel.

© Huawei

Glisser le doigt de droite à gauche sur les boutons de navigation du bas de l'écran, réduit l'affichage pour un emploi à une seule main.

Application jumelle

Le plus intéressant est sans doute de copier une application pour ouvrir deux comptes différents dans un même programme. Pratique si vous disposez de deux comptes Facebook, Instagram, e-mail... Un dossier coffre-fort conserve vos fichiers les plus précieux, et un logiciel optimise la gestion de la mémoire et du stockage. Un logiciel de plus en plus présent dans de nombreux appareils.

Double capteur

La particularité du P smart est de posséder deux capteurs à l'arrière. Le premier de 13 MP et le second de 2 MP. L'objectif du second capteur est de permettre de jouer sur le flou entourant les objets. Une faculté reprise dans le mode "Grande ouverture" où le choix de l'ouverture est laissé au photographe. Des essais seront nécessaires pour déterminer la zone de netteté autour du sujet.

© Etienne Scholasse

Le capteur frontal est de 8 MP. Les clichés produits sont, comme souvent, sur les téléphones trop accentués.

© Etienne Scholasse

Seul l'enregistrement au format RAW permet de corriger ce défaut... mais cette option est absente ici. Assez étonnant: un mode rafale n'est pas présent, ce qui est plutôt handicapant pour les photos d'actions.