Digital Le service public Belnet a mis en place un réseau Internet reliant les bureaux régionaux du SPF Finances. Les fonctionnaires disposeront donc d’un réseau permettant de travailler plus rapidement.

Dans les bureaux régionaux du SPF Finances, comme dans les entreprises privées, on aurait tendance à rouspéter lorsque la lenteur des réseaux empêche de travailler de manière fluide. C’est notamment le cas lorsque des contribuables se pressent pour faire remplir par ces spécialistes leur déclaration de revenus dans le système Tax-On-Web. Bonne nouvelle : pour le prochain exercice fiscal, ils disposeront d’un réseau très rapide les reliant aux serveurs de l’administration fédérale à Bruxelles.

Un petit exploit peu visible mais qui changera la vie de pas mal de monde. Belnet, cette division de l’administration qui organise et gère les services internet à haute vitesse pour les universités, la recherche et les services publics belges, a en effet mis en place avec succès une infrastructure de réseau reliant 193 bureaux du SPF Finances. Qu’apporte pratiquement ce réseau à nos fonctionnaires ? La bande passante dont ils disposent désormais a été multipliée par 10, ce qui leur permettra d’envoyer des dossiers numériques volumineux comme des plans, en une fraction de seconde. Le travail de Belnet sera donc sensible, mais pas très visible. Pourtant, Belnet a créé de nouvelles connexions (273) réseau et fait migrer sur cette toile ultrarapide quelque 22 000 utilisateurs en deux ans et demi. Du point de vue financier, c’est aussi une affaire rentable puisque le coût des connexions réseaux sera diminué de 15 à 20 %.

Dans les faits, le système WANFIN (Wide Area Network et… Finances) a aussi permis à Belnet de modéliser l’approche d’une telle installation. De manière à pouvoir procéder de la même manière pour attaquer la mise à niveau des réseaux des autres SPF. On trouve donc ici une source d’économies, de productivité et d’amélioration de la qualité des services aux citoyens.

L’équipe d’une septantaine de spécialistes dirigée par Jan Torreele, fournit déjà ses services en ligne et par Wi-Fi, aux universités et à quelque 200 institutions. Une maigre clientèle ? Pas du tout. Indirectement, Belnet compte plus de 700 000 utilisateurs finaux. Techniquement, le réseau national Belnet est articulé sur une colonne vertébrale de quelque 2 000 km de fibre optique.