Digital

La Commission fédérale du commerce (FTC), un organisme public américain chargé de veiller à la protection des consommateurs et de la concurrence, a ouvert à son tour une enquête sur le scandale touchant Facebook, ont indiqué mardi des médias américains. Facebook est accusé d'avoir laissé le cabinet britannique Cambridge Analytica utiliser les données de dizaines de millions d'utilisateurs à leur insu.

Cette enquête de la FTC, qui vient renforcer un peu plus la pression sur la société de Mark Zuckerberg, vise à vérifier si Facebook a respecté son engagement de demander l'accord préalable des utilisateurs avant de recueillir leurs données personnelles et de les partager avec d'autres entreprises, selon le Wall Street Journal.

S'il s'avérait que le réseau social n'avait pas respecté cet engagement, la FTC pourrait lui infliger une amende de 40.000 dollars pour chaque violation constatée, écrit de son côté le Washington Post.

L'action Facebook a perdu 2,6% mardi, après une dégringolade de 6,8% lundi. L'entreprise s'est dite "scandalisée d'avoir été trompée" par l'utilisation des données de ses utilisateurs par Cambridge Analytica et a dit "comprendre la gravité du problème".