Digital

Les différentes sagas impliquant des surchauffes ou des incendies de batteries au lithium-ion ont débouché sur des mesures de prudence qui affectent désormais les bagages connectés. Pour ceux qui ignorent l’existence de tels objets, ajoutons qu’il s’agit en l’occurrence de valises contenant une batterie permettant de recharger les smartphones ou tablettes via un port USB apparent, ou de bagages motorisés qui suivent leur propriétaire lors de ses déplacements au sein d’un aéroport, par exemple, par un guidage géré par leur smartphone. 

Certains bagages motorisés peuvent même être chevauchés (Modobags) et servir d’engin de transport sur les longues distances dans les aéroports internationaux. 

Lorsque ces coûteux gadgets ont été commercialisés, ils ont séduit pas mal de voyageurs. Mais aux Etats-Unis, American Airlines, Alaska et Delta ont annoncé l’entrée en vigueur ce 15 janvier de l’interdiction de l’utilisation de ces bagages, sauf si leurs batteries peuvent être extraites. 

Selon l’agence Bloomberg, United et Southwest s’apprêtent à annoncer une mesure similaire. Des constructeurs américains tentent de faire abroger la mesure et négocient des exceptions…