Digital

Les clients de Walmart vont bientôt pouvoir acheter en ligne en commandant des articles vocalement. Le géant mondial de l’e-commerce, Amazon, n’est désormais plus seul sur ce front : après le chinois Alibaba qui occupe le terrain en Chine, voilà qu’un sérieux concurrent américain pointe le bout de son nez. Le concurrent en question est en fait une alliance nouvelle nouée entre Walmart, le géant américain de la distribution, et Google, que l’on ne présente plus. Que souhaitent-ils mettre en commun ? L’énorme réseau de Walmart, ses multiples produits, et les technologies de communication de Google, dont l’assistant vocal de salon Google Home. Objectif, entamer une collaboration dans le domaine du commerce en ligne dominé par le groupe de Jeff Bezos.

Pour Walmart, cette démarche s’inscrit dans la continuité du repositionnement de l’enseigne dans un domaine où elle vient seulement d’entrer. Il y a un an, à quelques jours près, Walmart avait sorti quelque 3 milliards de dollars en cash et en actions, pour acquérir Jet.com, spécialiste américain de la vente en ligne, afin "de positionner l’entreprise dans l’e-commerce en croissance rapide, en disposant de nouvelles capacités et possibilités pour les clients". L’acquisition a été finalisée dans l’année, et le patron et fondateur de Jet.com, Marc Lore, est entré chez Walmart, au titre de président et CEO de la division e-commerce du groupe. Cet accélérateur vivant a rapidement influencé la marche des affaires de Walmart puisqu’il y a quelques jours, le groupe a publié des résultats trimestriels satisfaisants sur le plan des ventes (+1,8 %) mais surtout une croissance de 67 % des ventes en ligne.

L’alliance stratégique avec Google a été diffusée et commentée par Marc Lore lui-même sur le blog du groupe ce mercredi. "Aujourd’hui, nous annonçons une alliance excitante avec Google. Nous passerons à l’action dès la fin septembre. Nos clients pourront faire leurs achats en ligne via Google Assistant, et auront accès au choix le plus large proposé par un distributeur actuellement", explique Marc Lore. Techniquement, il suffira aux clients de Walmart, de lier leur compte à un compte Google Express, avec la possibilité immédiate de commander vocalement des articles déjà achetés dans le passé. Marc Lore assure que les clients seront livrés gratuitement dans les deux jours. Il évoque également des promotions spéciales pour les clients en ligne. Et ce n’est qu’un début, assure-t-il encore. Il assure que dès l’an prochain, il sera possible de commander des produits frais dans tout le pays, à se faire livrer ou à emporter rapidement dans les magasins du groupe.