Digital L'ascension aura duré six semaines. Intenses, stressantes aussi, mais manifestement passionnantes. Au final, 36 porteurs projets et 60 participants de cette expédition inédite en Wallonie sont parvenus au sommet. Vendredi, dans un hall de Namur Expo transformé en camp de base népalais, la plupart d'entre eux sont montés sur scène pour dévoiler le contenu de leurs sacs à dos devant un public composé d'amis, de coaches, d'entrepreneurs et d'investisseurs.

Cette expédition, c'est le "Startup Camp", une première en Wallonie. Du 8 mai au 16 juin, au départ de quatre écosystèmes (Liège, Mons, Louvain-la-Neuve et Namur), 36 projets entrepreneuriaux ont suivi un programme d'accélération consistant, avec le soutien de coaches rompus aux méthodes du "lean startup", de confronter leurs idées aux réalités de la vie économique . "Aujourd'hui, pour obtenir des projets innovants plus nombreux et de meilleure qualité en Wallonie, on ne grimpe plus la montagne comme auparavant, explique David Valentiny, directeur de Creative Wallonia Engine et organisateur de ce premier Startup Camp wallon. Il faut abandonner les vieux modèles pour adopter des idées et des méthodes nouvelles".
© Creative Wallonia/Robin Bertrand


 A ce jeu de l'accélération en mode "lean startup", certains des 36 projets sélectionnés par Creative Wallonia ont dû pivoter, c'est-à-dire ajuster leur offre de service ou de produit pour mieux se conformer aux attentes du marché et des consommateurs ciblés. D'autres, au contraire, ont trouvé dans ce "Startup Camp" la confirmation qu'ils étaient sur le bon chemin. Ils en sortent gonflés à bloc, avec de réelles perspectives de lancer leur business dans les semaines ou mois à venir.

Lors du "Demo Day" à Namur Expo, vendredi soir,  vingt-neuf projets accélérés lors du Startup Camp ont "pitché", comme on dit dans le jargon des startuppeurs (1). L'exercice, tout à fait neuf pour la plupart des participants, consiste à expliquer en deux minutes maximum l'objet de leur (future) entreprise.

Parmi ces 29 pitches, on a retrouvé les quatre projets suivis, tout au long du Startup Camp, par La Libre Belgique: Smartbeam, Stent.Care, Mesydel et WattsonYou. C'est ce dernier projet, porté par Colienne Demain, qui a décroché le "Prix Coup de Coeur" décerné par Pierre Rion, président du fonds numérique wallon W.IN.G. Si WattsonYou n'a rien de numérique, le projet fait en tout cas preuve d'innovation puisqu'il consiste à utiliser la chaleur dégagé par le corps pour alimenter, en électricité, différents appareils. L'ingénieur civil de 29 ans, qui travaille actuellement à l'Agence spatiale européenne (ESA), a présenté un prototype de lampe frontale dont les ampoules" Led" s'illuminent grâce à la chaleur corporelle ! WattsonYou travaille aussi sur un prototype de coque pour smartphones. Étonnant!

© Creative Wallonia/Robin Bertrand


Fort du succès de ce premier Startup Camp, Creative Wallonia Engine (engine-cw.be) s'apprête déjà à lancer les candidatures pour une deuxième édition qui débutera le 23 octobre.  En principe, on passera de quatre à cinq écosystèmes puisqu'il est prévu d'y ajouter la province de Luxembourg.

 
(1) Voici les noms de ces 29 projets présentés au "Demo Day": Arlist, Les Services d'Elise, Pulzz, Degryse & Co, Lataab, Dress Up You,  Olavni, Un temps de pose, Smartbeam, Le moulin d'André, Little Morning, Anthracit, Stent Care, Bodhi, Mesydel, WattsonYou, Laver Vert, Match2Travel, TrueVision, Yeastbusters, Smartbox, On se déteste mais on s'aime, Epione, Appi Monkey, ChessTrend, Zéro déchet, Racine nomade, Befruity et Parteasy.