Eco-débats Zero-Knowledge Blockchain : la fiscalité européenne plus agile que les GAFA ?

L’enjeu est immense. En dix ans, plusieurs dizaines de milliards d’euros ont échappé à l’imposition dans l’Union européenne. On se souvient par exemple que Google fut condamné par l’Union européenne à verser 13 milliards d’euros à l’Irlande pour "privilège fiscal indu". Et on reste coi en apprenant qu’Airbnb a payé moins de 93 000 euros d’impôts en France en 2016 pour un chiffre d’affaires estimé de 120 millions d’euros, soit à peine 775 euros d’impôts pour chaque million d’euros de chiffre d’affaires.

Et si je vous disais qu’il est possible de disposer d’une solution plus rapide, moins coûteuse, tout aussi fiable, complètement décentralisée ? Que surtout, elle répond à tous les attendus sans contraindre aucun Etat à divulguer ses données fiscales ? Qu’elle n’oblige aucune partie à remettre en cause sa souveraineté fiscale ?

Une opinion de Jonathan Rouach et Ruben Arnold, cofondateurs de QED-it.