Eco-débats

Une opinion de Philippe Benijts, Conseiller financier DDEL Portfolio Solution.


Le mois de janvier est traditionnellement celui durant lequel les analystes financiers publient leurs perspectives annuelles. Ils prédisent -généralement sous forme de « top 5 »- les actions et secteurs qui, à leurs yeux, offriront les meilleures performances dans l’année à venir. Chacun de leurs choix parait logique et bien fondé. Malgré tout, lorsqu’on analyse leurs pronostics un an après, on constate que la grande majorité des analystes s’est trompé. Et c’est assez normal : le marché est imprévisible. « Nobody knows nothing » comme le disait John Bogle, fondateur de Vanguard.

Lorsqu’on analyse les perspectives de 2016 à la loupe un an après, on constate que les actions/secteurs favoris n’ont pas brillé. A titre d’exemple, une action biotech, cotée sur la bourse de Bruxelles, qui semblait faire l’unanimité de presque tous les analystes belges a affiché en fin d’année un rendement négatif de 32% …alors que le marché mondial (MSCI World Index) a progressé de 10,73% sur la même période.

N’attendez pas de notre part une liste de prévisions et des pépites cachées. Pour votre portefeuille, nous nous limiterons uniquement à des souhaits sincères et réalistes : « Concentrez-vous en 2017 uniquement sur les aspects que vous pouvez contrôler ». Les points suivants sont essentiels :

  • Définissez vos objectifs

Déterminez le rendement dont vous avez besoin pour financer votre niveau de vie et ajustez votre profil de risque en fonction. Le rôle des actions est de fournir la performance de votre portefeuille. Elles sont par contre volatiles. Investir en action comporte des risques. Le rôle des obligations est d’atténuer ce risque, pas de générer un rendement. Pour cette raison, préférez des obligations de qualité avec des échéances courtes.

  • Diversifiez

La diversification consiste à investir dans des actifs qui n’évoluent pas de manière identique. Elle a pour effet de réduire sensiblement le risque de votre portefeuille. Veillez à ne pas lier la performance de votre portefeuille au succès d’une seule entreprise, secteur, pays ou catégorie d’actifs. Un portefeuille doit être suffisamment bien construit pour pouvoir bien se comporter dans n’importe quel scenario de marché. Une diversification efficiente apportera la sérénité à votre portefeuille sans que vous ailliez à faire une croix sur votre rendement.

  • Mettez vos émotions hors-jeux

La gestion d’un patrimoine est aussi difficile que l’ascension de l’Himalaya. Théoriquement, il est parfaitement possible d’entreprendre cette excursion en solitaire. En pratique, peu sont ceux qui parviennent au sommet sans l’aide d’un guide expérimenté. Son rôle sera de neutraliser vos angoisses et vos émotions en rééquilibrant régulièrement votre portefeuille à son niveau de risque choisi à l’origine. C’est dans cette logique, qu’il vendra des actions de votre portefeuille lorsque celles-ci auront affiché une belle hausse.

  • Réduisez les frais et les taxes

Soyez allergique aux frais. Certainement pour ce qui concerne les frais (visibles) de courtages et de commissions de gestion mais aussi surtout pour ce qui concerne les frais "cachés” prélevés annuellement au sein des fonds et dont votre banquier tait l’existence...

Optimisez fiscalement votre patrimoine. Vous ne pouvez malheureusement pas maîtriser les caprices du législateur mais vous pouvez, par contre, opter pour des solutions d’investissement fiscalement favorables.

Les conseils listés ci-dessus apporteront la tranquillité à votre patrimoine. Votre rendement sera conforme au marché et battra sans peine les prévisions des analystes. En résumé, contrôlez uniquement ce que vous pouvez contrôler et vous êtes bien parti pour 2017 mais aussi 2018, 2019…