Eco-débats

Relancer les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) a été l’un des leitmotivs de la campagne du président des Etats-Unis, Donald Trump. Quelques questions se posent quant à cette politique énergétique qui semble à contre-courant des tendances actuelles.

Que veut Donald Trump ?

D’après Pierre Terzian, directeur de Pétrostratégies, le premier objectif de Donald Trump est de créer des emplois. "Quand on l’entend parler, on a l’impression que les Etats-Unis sont à 20 % de chômage alors qu’ils sont tombés à 4,7%. C’est sa priorité absolue dans ses discours et toutes ses politiques, y compris énergétique, sont influencées par ce prisme." Du coup, M. Trump en arrive à promettre des choses "contradictoires", d’après Francis Perrin de "Stratégies et politiques énergétiques". "Il a promis aux mineurs de relancer le charbon, qui est surtout utilisé pour fabriquer de l’électricité. Or, le charbon est l’adversaire numéro un du gaz de schiste que Trump veut aussi favoriser. Il y a une concurrence dans les énergies fossiles, mais Trump n’explique pas ces subtilités." En fait, M. Trump veut relancer "tout type d’énergie". "Il ne s’est jamais prononcé contre les énergies renouvelables", concordent les deux spécialistes. Le but étant que les Etats-Unis deviennent indépendants énergétiquement au cours des années 2020. Un scénario "loin d’être absurde", d’après nos deux experts. "Il ne faut jamais oublier que les Etats-Unis sont une superpuissance énergétique, en ce compris le nucléaire et le renouvelable", insiste Francis Perrin. Même si, selon Pierre Terzian, le pays de l’Oncle Sam n’arrivera "jamais à être exportateur net de pétrole", vu notamment la consommation importante.