Eco-débats La pompe de secours endommagée par une injection de béton a été réinstallée.

Les députés de la sous-commission sécurité nucléaire et le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), se sont rendus à la centrale nucléaire de Tihange, ce mardi. Cette visite a été organisée à la demande de Jean-Marc Nollet (Ecolo), qui voulait en savoir plus sur l’incident qui a provoqué l’arrêt de Tihange 1, le 7 septembre 2016.

Guy Pironet, l’ingénieur responsable des travaux effectués dans le cadre de la prolongation de dix ans du plus vieux réacteur hutois, a donné quelques explications sur l’incident. Après la catastrophe de Fukushima, une série de transformations sont exigées par la réglementation internationale. La construction de deux nouveaux bâtiments est ainsi requise à Tihange 1 : l’un contenant une deuxième salle de commande en cas de défaillance de la salle de commande principale, et un autre abritant un groupe électrogène et une réserve d’eau.

Dégâts souterrains

...