Eco-débats

Cinq jouets testés sur 21 lors d'une campagne de contrôle présentaient un niveau sonore trop élevé et ne respectaient pas les prescriptions légales en matière de sécurité, indique jeudi le SPF Economie dans un communiqué. Un des jouets contrôlés était par ailleurs dangereux pour les jeunes enfants et trois articles ont été retirés du marché. Les contrôles, menés dans 16 pays de l'Union européenne, concernaient le niveau sonore des jouets, les exigences administratives et les petits éléments pouvant être ingérés par des enfants de moins de 3 ans. En Belgique, le SPF Economie avait sélectionné 21 articles présumés non conformes, notamment une petite voiture, un talkie-walkie ou encore un tambour.

D'après les résultats, 13 des 21 jouets testés n'étaient pas conformes aux exigences légales administratives. Les infractions les plus fréquentes étaient l'absence de documentation technique, de la déclaration de conformité CE et du mot "Avertissement", précise le SPF Economie.

Six articles présentaient par ailleurs des problèmes techniques. Un jouet destiné à des enfants de moins de 3 ans comprenait de petits éléments présentant un risque d'étouffement en cas d'ingestion et cinq autres avaient un niveau sonore trop élevé. Trois produits ont été retirés des rayons et deux d'entre eux ont même été rappelés.

"Les enfants ont souvent tendance à tenir les jouets tout près de leurs oreilles afin d'entendre les moindres sons", indique Chantal De Pauw, porte-parole du SPF Economie. "C'est la raison pour laquelle il est important de vérifier aussi cet aspect-là de la sécurité des jouets. Cette action de contrôle ciblée démontre que la plupart des jouets sont sûrs, malgré le constat de nombreuses infractions."

Le SPF Economie conseille notamment de ne pas acheter de jouets dépourvus du marquage CE et de lire la notice d'utilisation ainsi que les avertissements.