Emploi / RH

Le Bureau fédéral du Plan prévoit la création 240.000 nouveaux emplois d'ici à 2023, dans son rapport sur les perspectives économiques de 2018 à 2023, que Le Soir a consulté. 

Le Bureau prévoit 40.000 nouveaux emplois par an pour les six prochaines années, malgré une croissance du PIB anémique, relève le quotidien. A politique inchangée, 240.000 emplois seraient créés entre 2018 et 2023. "Le nombre de salariés dans le secteur privé devrait grimper de 176.000 unités, le nombre d'indépendants de 54.000 et le nombre de fonctionnaires de 10.000", stipule le rapport. Ce gain est justifié par les mesures de soutien à l'emploi, mais aussi par le vieillissement de la population, qui libère des postes en nombre, et par le solde migratoire positif.

La moyenne de 40.000 emplois créés par an se situe dans la moyenne supérieure d'un point de vue historique, compte tenu d'un taux de croissance du PIB somme toute assez faible, 1,4 % en moyenne sur les dernières années de la période 2018-2023.

Selon les prévisions du Bureau du plan, la croissance du PIB va ralentir, jusqu'à 1,3 % en 2023. "Je crois qu'il faut oublier les standards de 1,8 à 2 % que l'on a connus en général", lance Philippe Ledent, économiste chez ING.

Ce dernier pointe en outre qu'il est "clair qu'on n'atteindra plus l'équilibre" budgétaire. "Une bonne partie de notre déficit structurel est liée à l'impact du vieillissement sur les finances publiques", poursuit-il.