Emploi / RH Un an après la mise en place des contrats d'insertion, dont l'objectif est de remettre à l'emploi les jeunes en situation de chômage longue durée à Bruxelles, le bilan est mitigé, avec seules 283 personnes qui ont bénéficié de la mesure, rapporte Le Soir mardi. Au 30 juin 2017, 283 jeunes avaient signé un contrat d'insertion d'un an, a répondu le ministre régional de l'Emploi Didier Gosuin, à une question parlementaire. En termes quantitatifs, l'objectif est rempli à 43 % car l'objectif est d'atteindre 655 contrats. Au parlement bruxellois, le ministre a reconnu qu'il s'attendait à ce que cela aille plus vite.

Un des obstacles est la difficulté de recruter, avec un taux de présence des jeunes convoqués aux entretiens de 48% seulement.

"Ce qui a incontestablement été sous-évalué, c'est que le public éligible est très fragilisé et très loin du marché de l'emploi. L'importance de cette fragilité a été une surprise".

Un effort pédagogique a été réalisé, et pour les six premiers mois de l'année 2017, le taux de présence des jeunes aux entretiens a grimpé à 80%.