Emploi / RH Au Japon, le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe a décidé de repousser l'âge maximal de la retraite des fonctionnaires de 70 à 80 ans. 

Pour l'instant, cette mesure ne viserait que les travailleurs volontaires. Avec comme avantage une augmentation des revenus de la pension, en fonction des années de travail. Les autres pourront toujours prendre leur retraite entre 60 et 70 ans, selon le Figaro. Cette mesure de rallongement a été prise car le budget des retraites se porte mal, au vu de l'espérance de vie des Japonais: 87 ans pour les femmes et 81 ans pour les hommes. Au niveau financier, le gouvernement aurait donc intérêt à faire travailler plus longtemps sa population. 

Les employeurs se trouvent également face à d'autres problèmes: une pénurie de main-d'oeuvre, peu de demandeurs d'emplois (le chômage représente 2,8%) et un faible taux de natalité. Donc peu de jeunes peuvent remplacer leurs aînés. La seule solution trouvée par le gouvernement: garder les personnes âgées au travail. Ce qui fait qu'un senior sur cinq travaille au Japon. Beaucoup n'ont pas le choix, notamment parce que 19% d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. C'est un record pour un pays industrialisé.