Emploi / RH Dès mars, Jobat intégrera sur son site un test sur les valeurs du candidat à un poste et de l’entreprise qui recrute. Pour un meilleur matching entre les deux.

Les employés dont le cadre de valeurs correspond à celui de l’entreprise pour laquelle ils travaillent sont plus heureux et plus engagés et, par conséquent, travaillent mieux et restent plus longtemps fidèles à leur employeur. C’est en tout cas ce que démontrent de nombreuses études et publications académiques à travers le monde.

C’est partant de ce constat que la start-up belge Twegos a développé un test qui permet de constater sur base scientifique si le cadre de valeurs des candidats et celui des entreprises correspondent. Le test, qui a été développé en collaboration avec des chercheurs en psychologie du travail et des organisations de la VUB, est basé sur un algorithme qui prédit le degré de satisfaction d’un candidat dans un environnement de travail futur. Le modèle a déjà été testé chez Barco, Borealis Group, T-Groep, au VDAB et à la VUB. Quelque 10 000 candidats ont déjà pu le réaliser.

Ce test sera proposé dès mars aux candidats à la recherche d’un emploi qui s’inscrivent sur jobat.be. "En tant que partenaire principal des employeurs en Belgique en matière de recrutement et d’image de marque, nous sommes continuellement à la recherche de nouvelles technologies qui permettent de réaliser l’association parfaite entre les employeurs et les candidats", estime Mark Maldeghem, business director chez Jobat Media.

Concrètement, les candidats qui arriveront sur le site jobat.be auront la possibilité, en plus de laisser leur CV ou un descriptif de leurs compétences, de faire, s’ils le désirent, un test sur leurs valeurs. "Il s’agit d’un petit test qui dure 3 ou 4 minutes et qui permet de dresser un profil de base des valeurs du candidat que l’on peut comparer au profil de valeurs des entreprises qui auront, elles aussi, fait le test", explique Mark Maldeghem. Ceci permettra au candidat d’effectuer une recherche plus ciblée et de trouver des employeurs avec lesquels ils ont une réelle correspondance des valeurs.

Les questions reprises dans le test portent, par exemple, sur le fait d’apprécier ou non de travailler en équipe, de vouloir se donner à 200 %,… Quatorze valeurs sont reprises, comme l’énergie, l’innovation, l’intégrité, la pérennité, la performance, l’autonomie, le pouvoir,… "Un bon matching entre le candidat et l’entreprise est essentiel. La guerre des talents fait qu’il est difficile pour les entreprises de recruter les bons candidats. Ce serait dommage d’en trouver un qui parte après 3 mois", note le responsable de Jobat, qui a un contrat d’exclusivité pour les "jobboards", les sites d’offres d’emploi. "On constate aussi que de plus en plus d’entreprises choisissent d’engager des candidats selon leur attitude. Elles vérifient ensuite leurs compétences et puis les forment. De nombreuses sociétés ont une académie en interne."