Emploi / RH

Un audit externe du Forem, commandé par la ministre wallonne de l'Emploi et de la Formation Eliane Tillieux (PS) au consultant PricewaterhouseCoopers (PwC), dresse un bilan critique des 5 dernières années de l'Office wallon de l'emploi, à quelques jours de la signature d'un nouveau contrat de gestion, peut-on lire samedi dans Le Soir.

L'audit souligne globalement que le Forem "n'a, à ce jour, pas atteint l'ensemble des objectifs fixés par le contrat de gestion 2011-2016", et pointe plus particulièrement les activités les plus essentielles de l'organisation, soit l'accompagnement des demandeurs d'emploi. Entre 2012 et 2015 (années pleines), le nombre de personnes prises en charge est passé de 108.741 à 89.556, soit une baisse de 17,64 %. Sur la même période, l'accompagnement individualisé a connu une érosion du même ordre: 15,72 %. Le nombre de demandeurs d'emploi ayant bénéficié d'une formation du Forem a lui aussi baissé dans le même temps, de 41.492 à 37.822 personnes, soit une baisse de 8,85 %.

"L'évolution des données montre une diminution globale des activités aux différents moments de la prise en charge des demandeurs d'emploi, de même que des réalisations globales en deçà des objectifs initialement prévus", peut-on lire dans le rapport. Un constat plutôt négatif qui pourrait toutefois partiellement s'expliquer par la diminution générale de la demande d'emploi et la réorganisation interne liée au transfert de compétences. Un autre objectif, celui de la création d'un "dossier unique" par demandeur d'emploi a pris du retard, note l'audit: il en est au stade de la conception. Le développement des services à distance ne semble pas réellement avoir évolué non plus.


"Les objectifs fixés par le contrat de gestion étaient trop ambitieux"

"Les objectifs fixés par le contrat de gestion étaient trop ambitieux", affirme samedi l'administratrice générale du Forem, Marie-Kristine Vanbockestal, en réaction à la publication d'un audit externe, commandé par la ministre wallonne de l'Emploi et de la Formation Eliane Tillieux (PS) au consultant PricewaterhouseCoopers (PwC), et révélé par Le Soir. Cet audit souligne globalement que le Forem "n'a, à ce jour, pas atteint l'ensemble des objectifs fixés par le contrat de gestion 2011-2016".

"Si l'on regarde dans le rétroviseur, oui, ce contrat de gestion était trop ambitieux en terme de production, alors qu'il forçait aussi une réforme interne", répond Mme Vanbockestal. "Mais j'estime que nous avons atteints de très nombreux objectifs, dans un contexte de restriction budgétaire de 10% en trois ans (5% en 2014, 3% en 2015 et encore 2% en 2016) et sans avoir licencié du personnel. Nous avons notamment mis en oeuvre totalement la 6e réforme de l'Etat et intégré au 1er janvier 2016 l'ensemble des nouveaux collaborateurs venus du fédéral", relève-t-elle.

Selon l'audit, le nombre de personnes prises en charge a diminué de 17,64 %, entre 2012 et 2015. "En effet, il me faut quand même rappeler que le chômage diminue sans discontinuer depuis 33 mois en Wallonie!", signale l'administratrice-générale. "A présent, le public que nous prenons en charge est plus difficile à réinsérer et le travail requiert plus de temps."

Par ailleurs, Mme Vanbockestal réclame un statut spécifique pour son personnel. "Qu'il soit statutaire ou contractuel, peu importe, mais j'en appelle à une égalité de traitement et de rémunérations."