Emploi / RH

L'usage croissance des technologies numériques (smartphones, tablettes, ordinateurs, etc.) pour travailler à domicile, ou ailleurs, permet d'améliorer l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée mais il estompe la frontière entre travail et vie professionnelle, selon un rapport conjoint de l'organisation internationale du travail (OIT) et de l'Eurofound, la Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail, publié mercredi. 

Selon ce rapport, qui se fonde sur des recherches menées dans 15 pays, soit 10 Etats-membres de l'Union européenne (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Finlande, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède) ainsi qu'en Argentine, au Brésil, en Inde, au Japon et aux Etats-Unis, le recours aux nouvelles technologies pour travailler hors des locaux de l'employeur offre plusieurs avantages: "plus d'autonomie relative au temps de travail qui conduit à plus de flexibilité en termes d'organisation du travail, réduction du temps de déplacement qui se traduit par un meilleur équilibre travail/famille et une productivité accrue".

Revers de la médaille, le télétravail apporte son lot d'inconvénients comme "la tendance à effectuer plus d'heures de travail, un chevauchement entre travail rémunéré et vie personnelle - qui peut engendrer un haut niveau de stress".

Le rapport souligne toutefois une différence entre les télétravailleurs à domicile "qui semblent jouir d'un meilleur équilibre travail/famille" et les travailleurs "très mobiles" qui sont "plus exposés à des répercussions négatives sur leur santé et leur bien-être."

Le rapport recommande notamment d'encourager le télétravail formel à temps partiel afin d'aider les télétravailleurs à entretenir des liens avec leurs collègues et à améliorer leur bien-être, tout en restreignant le télétravail informel et supplémentaire qui implique de longues heures de travail.

A mesure que le télétravail se répand, le besoin de se déconnecter pour maintenir une séparation entre travail rémunéré et vie personnelle grandit, constatent encore l'OIT et l'Eurofound. "A l'avenir, cela pourrait se traduire par des mesures concrètes pour éviter que la vie professionnelle ne soit trop envahissante", comme l'"extinction des serveurs informatiques en dehors des heures de travail afin d'empêcher l'envoi de courriels pendant les temps de repos et les vacances, ce qui est déjà le cas dans plusieurs entreprises."