Emploi / RH

Si le nouveau président américain Donald Trump instaure des droits de douane plus élevés comme il l'a promis, de 1.200 à 5.000 emplois belges seraient en péril, écrit De Tijd mardi. 

Ces mesures protectionnistes pourraient également coûter de 0,1 à 0,42% de croissance à l'économie belge, selon des simulations effectuées par Hylke Vandenbussche, professeur d'économie internationale à la KU Leuven.

Les Etats-Unis appliquent actuellement une taxe moyenne de 2,1% sur les importations européennes. Donald Trump a annoncé son intention de faire grimper ce taux à 5%, voire 15% temporairement.

La Belgique exporte directement et indirectement quelque 8,2 milliards de dollars (7,6 milliards d'euros) vers les Etats-Unis. Ces activités représentent environ 54.000 postes, soit 1,2% de l'emploi dans le pays.

BELGA