Emploi / RH

Le cap des 200.000 emplois créés a été franchi pour la première fois depuis l'entrée en fonction du gouvernement Michel. Au deuxième trimestre 2018, la Belgique comptait 4,78 millions de jobs. Ce qui signifie que depuis octobre 2014, 219.000 emplois ont été créés, indique vendredi De Tijd en se basant sur les chiffres de la Banque nationale. 

La plus grande part de ces emplois, un peu moins de 153.000, a été créée par les entreprises du secteur privé. Le reliquat de 66.000 relève du public ou bien sont des emplois rémunérés en majeure partie par de l'argent public. L'essentiel, soit 45.000 nouveaux postes, a été créé en soins de santé.

La création d'emplois dépend largement de la conjoncture internationale, même si les partis de la majorité -dont le leitmotiv est "jobs, jobs, jobs"- ' affirment qu'il faut y voir la marque de leur politique, ajoute De Tijd. Le taxshift a permis une baisse des charges patronales, rendant l'emploi en Belgique meilleur marché.

Ce chiffre de plus de 200.000 emplois créés est symbolique. L'ancien Premier ministre Guy Verhofstadt (Open Vld) s'était présenté à l'électeur en 2003 avec la promesse qu'en 4 ans 200.000 jobs seraient créés. La réponse à la question de savoir s'il y était parvenu avait alimenté la campagne pour les législatives de 2007.