Emploi / RH Retravailler après une interruption n’est pas simple. Mastercard offre une solution.

Quelque 76 935 demandes de congé thématique ont été enregistrées en Belgique en 2016, selon l’Onem. Un chiffre en hausse de 800 % en 16 ans. "Les raisons de ces interruptions peuvent être multiples : congé parental, maladie, burn out, voyage…", note Henri Dewaerheijd, country manager Belux de Mastercard. "Mais reprendre le travail après une absence n’est pas toujours simple. Même si en Belgique il existe pas mal de flexibilité à ce niveau-là, certains travailleurs n’ont pas envie de retrouver le même poste, sont mis sur une voie de garage… Ces travailleurs deviennent alors des talents inexploités."

Partant de ce constat, Mastercard a lancé l’an passé en Grande-Bretagne et aux Emirats arabes unis un programme baptisé "Relaunch your career". Il est renouvelé au Royaume-Uni et est lancé en Belgique dès à présent. Si notre pays a été choisi c’est parce que le siège européen du groupe se trouve à Bruxelles (Waterloo). Le principe : offrir à tout travailleur ayant interrompu sa carrière plus de six mois un programme de douze semaines dans l’entreprise avec du coaching et un soutien approprié. Le programme s’adresse aux cadres avec 5 à 10 ans d’expérience, qui sont directement employables au sein de Mastercard. "Ils doivent pouvoir montrer leur valeur ajoutée dans un laps de temps très court", précise Henri Dewaerheijd. "Mais nous n’avons pas d’a priori quant à la raison de l’interruption de carrière."

Avec l’aide d’un coach

Concrètement, Mastercard propose une initiation de 2 jours avec l’aide d’un coach pour se familiariser avec l’entreprise avant d’intégrer un poste pour un projet déterminé en bénéficiant toujours du soutien du coach mais également d’un référent au sein de Mastercard. Le coach sera aussi présent pour le manager du participant au programme.

L’avantage pour l’entreprise : "Recruter éventuellement certains talents et développer un pipeline de profils qui pourraient être intéressants à moyen terme", note Henri Dewaerheijd qui précise : "Il n’y a pas de promesse d’engagement au terme des 12 semaines. Mais dans la pratique, on a constaté un taux d’engagement important : 60 % en Grande-Bretagne et 70 % à Dubai." L’avantage pour les candidats : reprendre le travail dans une entreprise qui donne la possibilité de travailler sur un projet concret, tout en étant coaché. "Nous offrons une entrée en douceur", insiste le country manager. "Nous essayons d’être à la pointe du point de vue des ressources humaines. Nous proposons notamment à nos collaborateurs du ‘flextime’, avec la possibilité de travailler de chez eux, avec des horaires décalés." Il y a un an la société spécialisée dans les paiements avait aussi décidé d’offrir un congé de paternité de 8 semaines à tous ses employés.

Pour ce nouveau programme, Mastercard ouvre trois postes. Pour intégrer l’entreprise en janvier.