Emploi / RH Visiblement très en verve, Steven Mnuchin s’est aussi opposé à la proposition française de taxer les géants du numérique, ce qu’on appelle les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon), sur leur chiffre d’affaires, estimant que cette mesure n’était pas pertinente. "Je pense qu’une taxe sur le chiffre d’affaires n’est pas logique et que cela ne va pas dans la bonne direction", a-t-il dit, contredisant ainsi totalement les propos tenus moins de deux jours auparavant à Washington par le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire.