Emploi / RH Le Forem a établi la liste des métiers pour lesquels il manque des bras en Wallonie.

Chaque année, le Forem publie une liste des études menant à des métiers en pénurie, autrement dit les métiers qui ne comptent pas assez de demandeurs d’emploi dans la réserve de main-d’œuvre en Wallonie.

Parmi la liste des quatre-vingts métiers rendue publique mercredi, on découvre que sont en pénurie en 2017 les fonctions de maître d’hôtel, de boucher, de chauffeur d’autocar, et de poids lourd.

Dans les professions relatives aux soins de santé, on retrouve également les fonctions de médecin généraliste, de pharmacien et d’infirmier en soins spécialisés.

Dans le secteur de la construction, on retrouve la fonction de conducteur de travaux, de développeur de travaux et de chef d’équipe dans la construction.

Dans le commerce, il manque des délégués commerciaux en biens d’équipements professionnels et en services auprès des entreprises.

Dans l’informatique, il manque en Wallonie des IT Security Expert, des analystes et des développeurs, des chefs de projets informatiques.

Parmi les mécaniciens, des postes de mécanicien d’entretien industriel, en génie civil, de mécanicien agricole et en travaux techniques, ou de mécaniciens de poids lourds sont à pourvoir.

Sans que cela épuise la liste, il manque également des responsables logistiques.

Au total, ces postes concernent plus de cinquante mille emplois.