Economie Theresa May calme le jeu et lance une initiative anglo-italienne. Son ministre de la Défense regarde vers Lockheed Martin.