Economie Le groupe américain devrait payer 4,34 milliards d’euros pour violation des règles de concurrence.