Immo

Des étudiants de Louvain-la-neuve ont mené mercredi, dans le centre de la cité universitaire, une action symbolique pour réclamer davantage de kots de qualité et à des prix abordables. 

L'Assemblée générale des étudiants (AGL) demande notamment à l'Université catholique de Louvain (UCLouvain) de continuer la rénovation et la construction de kots, les situations dénoncées se rapportant plutôt aux offres du privé. 

L'AGL a placé les combats qu'elle mènera durant cette année académique sous le signe de l'accessibilité aux études. Le prix des kots fait précisément partie de cette problématique. 

"L'Université doit s'engager à perpétuer la construction de logements abordables, rénover les existants ainsi qu'oeuvrer pour le bien de ses étudiants en refusant la construction de kots de luxe, qui spéculent sur le dos des étudiants", a affirmé sa présidente Anaïs De Munck.

L'AGL indique encore qu'elle estime que l'UCLouvain a "toutes les cartes en main" pour permettre aux étudiants qui disposent de moyens limités de pouvoir suivre leur cursus dans de bonnes conditions.

L'UCLouvain a construit 350 nouveaux kots à Louvain-la-Neuve depuis 2012 et d'autres projets sont annoncés pour poursuivre dans cette direction. Elle a ainsi racheté 50 kots dans le quartier des Bruyères et une centaine d'autres doivent être construits à l'horizon 2020, précisément pour peser sur le secteur privé et éviter des prix trop élevés.

L'UCLouvain possède actuellement 4.250 kots à Louvain-la-Neuve (où environ 10.000 étudiants sont kotteurs) et environ 5.700 en prenant en compte ses autres sites (Woluwé, Mons...). Ce qui fait d'elle l'université qui possède le plus grand parc de logements en Europe.