Immo Une poignée de professions seulement peuvent exercer au sein de leur habitation. Du cadre urbanistique bruxellois très précis aux grandes lignes du texte wallon, l’appréciation est laissée aux communes.

SE LANCER DANS une activité professionnelle en tant qu’indépendant est un toujours un challenge économique, même s’il s’agit d’un métier déjà exercé auparavant. Pourquoi, dans ce cas, ne pas démarrer à domicile, pour peu que les lieux s’y prêtent ? L’économie d’une recherche immobilière fastidieuse - les petites surfaces ne sont pas légion - et, surtout, celle du paiement d’un loyer tient du bon sens. Après tout, nombre de grandes entreprises de la Silicon Valley californienne n’ont-elles pas démarré dans un garage ? Légende ou réalité, l’histoire ne dit par contre pas si, ce faisant, ces start-up respectaient les réglementations urbanistiques en vigueur…

En Wallonie comme à Bruxelles, toute installation d’une activité professionnelle à son domicile doit faire l’objet d’une demande de permis d’urbanisme. C’est la règle. Au sud du pays, le Code wallon de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme et du patrimoine (CWATUP) précise que "nul ne peut […] modifier la destination de tout ou partie d’un bien". Quant à la capitale, le Plan régional d’affectation du Sol (PRAS) a tendance à protéger la fonction résidentielle.

Surface limitée

Et concrètement ? "Deux types de professions peuvent exercer leur activité à domicile...