Immo Selon leur Institut professionnel, la Belgique compte un agent immobilier pour 1.130 habitants.

Au 31 décembre 2017, la Belgique comptait près de 10.200 agents immobiliers. 10.181 très exactement. Un record ! "La profession continue de gagner en popularité", indique l’IPI, leur institut professionnel. Et au pas de charge de surcroît puisque le cap des 10.000 a été franchi mi-septembre de l’année dernière. Et ce, quand bien même cette profession est "strictement réglementée, avec l’obligation de suivre un stage de 200 jours, de se former en continu, d’être assuré en responsabilité civile et cautionnement et de respecter un code de déontologie, note l’IPI. Nulle part en Europe , la profession d’agent immobilier et le contrôle de celle-ci ne sont réglementés aussi fortement qu’en Belgique."

Si cela ne semble nullement freiner l’enthousiasme des candidats, ceux-ci optent toutefois essentiellement pour un des deux métiers d’agent immobilier, celui de courtier (intermédiaire dans la vente ou la location d’un bien), au détriment de celui de syndic (intermédiaire dans le fonctionnement des copropriétés). Question de rémunération, peut-être, de contraintes ou de complexité, voire d’image. L’an dernier, sur les 468 nouveaux titulaires, seuls 38 étaient des syndics (8,1 %). Et cela ne va pas s’arranger puisque sur les 873 nouveaux stagiaires inscrits en 2017 à l’IPI, 54 ont choisi le métier de syndic (6,2 %). Or, le nombre de copropriétés va, lui, en augmentant.