Immo

A l’heure actuelle, le marché immobilier est en pleine (r)évolution. Entre les nouvelles normes PEB, la raréfaction des terrains, les taux hypothécaires historiquement bas et les désirs des propriétaires, le marché bouge sans cesse…

En 2018, le marché immobilier s’annonce bon : les investisseurs se font plus nombreux, les taux hypothécaires sont favorables, et les gens ont compris qu’ils devaient disposer d’un bas de laine avant d’envisager d’accéder à la propriété.

Mais peut-être êtes-vous vous-même propriétaires et vous interrogez-vous sur la valeur de votre bien ? Ou à l’inverse, êtes-vous à la recherche d’un bien à acquérir et vous demandez-vous si les habitations convoitées sont affichées au juste prix ?

David Robin, agent immobilier, met l’accent sur plusieurs critères permettant d’estimer un bien.

1. La situation géographique. « Le fait de se trouver dans une ville qui a le vent en poupe, à proximité d’une gare, de grands axes routiers, de commerces, d’écoles, etc. constitue une réelle plus-value. Le côté bucolique, le fait de se trouver au vert, influence également la valeur d’un bien. Par contre, si l’on vit dans la plus belle ville du monde à côté d’une décharge, l’avantage s’annule ! »

2. Le type de bien. « Une villa quatre façades a bien-sûr plus de valeur qu’une deux-façades ou qu’une maison ouvrière… »

3. Les biens « coups de cœur ». « Une maison rénovée avec goût, originalité et talent influence fortement le prix d’achat. »

4. Le confort. « Un terrain bien positionné, la présence d’une piscine, d’un étang, d’un sauna ou encore d’une cuisine super équipée joue également sur la valeur d’un bien. »

5. Les dimensions du terrain. « A l’heure où les terrains se raréfient et deviennent de plus en plus chers, la taille de la parcelle influence indubitablement le prix d’achat d’un logement. »

6. La composition du bâtiment. « Le nombre de mètres carrés, de chambres, de salles de bains, la présence d’un grenier aménagé, etc. déterminent également la valeur d’un bien. »

7. La qualité des finitions. « Une salle de bains ou une cuisine en marbre sera bien entendu plus recherchée qu’un carrelage premier prix. »

8. Les maisons rénovées. « A l’heure actuelle, on note un réel engouement pour les maisons remises aux normes, bien isolées, avec des panneaux photovoltaïque, etc. L’aspect esthétique de la maison joue également un grand rôle. En revanche, les biens nécessitant des travaux lourds sont plus difficiles à vendre. Les gens aiment entrer dans une maison en bon état, qui soit immédiatement habitable. »

Comment augmenter la valeur de son bien ?

Selon David Robin, l’important, pour vendre son bien plus cher et plus rapidement, c’est de faire preuve de bon sens. « Il est inutile de se lancer dans de grands travaux de rénovation, qui ne seront pas rentables lors de la revente. Par contre, de petites améliorations donneront une bonne image du bien et en augmenteront la valeur. De plus, elles sont faciles à mettre en oeuvre. »

Par « petits détails », l’agent immobilier fait référence au rangement, au petit coup de peinture dans le hall d’entrée, à la plinthe ébréchée à réparer, au chambranle vétuste à remplacer… « Le home staging peut être intéressant lorsqu’on décide de revendre dans les meilleures conditions, mais je le répète, les modifications doivent être légères. L’important est que la maison dégage un sentiment d’ordre, de propreté, que la déco soit soignée… »

Des aménagements « juste pour le plaisir »

A l’inverse, certains investissements ne sont pas rentables dans l’optique d’une plus-value immobilière. « Par exemple, une piscine ne sera jamais rentabilisée lors de la revente d’un bien. Les aménagements extérieurs, les margelles, etc. coûtent en effet excessivement cher et il est illusoire de penser que l’on pourra récupérer ce budget lors de la revente. Une cuisine de 60 000 euros ne sera elle non plus pas amortie. Mais en général, ce type d’aménagement n’est pas réalisé dans l’optique de récupérer sa mise, mais bien de se faire plaisir en vivant dans un bien confortable et attrayant. »

Infos : www.davidrobin.be – 071 810 888.