Immo Le salon qui se tient à Munich les 8, 9 et 10 octobre compte bien exploser tous les plafonds.

SUR LA CARTE EUROPÉENNE de l’immobilier professionnel, il y a deux grandes places à ne pas manquer : Cannes avec les Mipim et Mapic orchestrés par Reed Midem, Munich avec Expo Real organisé par Messe München.

Les deux premiers sont moins courus que le troisième, du moins en nombre de visiteurs (26 000 pour le Mipim, 8 500 pour le Mapic, 41 775 pour Expo Real). Par contre, ils attirent davantage d’étrangers, rameutant leurs troupes dans près d’une centaine de pays contre 75 pour le salon allemand. "Expo Real est un salon hyperprofessionnel, très fort tourné sur les investissements, mais il est davantage allemand et européen, occidental et oriental, qu’international", indique un habitué.

Les immobiliers belges ne le boudent pas, mais ne s’y précipitent pas avec la même ferveur qu’ils ne le font mi-novembre et mi-mars à Cannes. Et c’est pareil pour les villes belges, qui ne pensent pas devoir s’y déplacer.

Il n’empêche, Expo Real compte chaque année davantage pour les professionnels. Dix ans après la crise financière qui avait ébranlé ses visiteurs comme ses exposants, le salon signe de nouveaux records : 2 041 exposants (contre 2 003 en 2017) et plus d’enregistrements anticipés. Ce cap 2008-2018 est d’ailleurs le sujet d’une des conférences qui s’interrogera sur le degré de souplesse de la politique monétaire et d’octroi de crédits.

Enquête en ligne

À quelque deux semaines de son ouverture les 8, 9 et 10 octobre prochain, Expo Real multiplie ses communications. Dont, notamment, le résultat d’une enquête réalisée auprès des participants sur les tendances du marché. Enquête réalisée en ligne en juillet, à laquelle 1 380 professionnels allemands et internationaux ont répondu.

À la lecture des résultats, il ne fait aucun doute que ce sont davantage des locaux qui ont fait entendre leur voix. Mais ce qui vaut pour l’Allemagne, vaut, dans l’ensemble, pour les autres pays du monde, et pour la Belgique, une de ses plus proches voisines, notamment.

On en retiendra avant tout leur bel optimisme, du moins pour 2018 et 2019. "Pour le moment, le secteur immobilier n’est en rien perturbé par les discussions sur les droits de douane et la dette", indique Klaus Dittrich, le directeur de Messe München, cité dans un communiqué. Deux personnes sondées sur trois considèrent que la conjoncture est toujours aussi positive, 30 % sont convaincues que leur entreprise pourrait faire face à un éventuel ralentissement.

"Une majorité des personnes interrogées (62 %) table même sur une progression des investissements en Allemagne", poursuit-il. Dans le top 5, ils placent Leipzig, Nuremberg, Wiesbaden, Munich et Hanovre.

Intérêt pour les marchés de niche

Alors que dans le passé, les investisseurs se tournaient vers les grands classiques (bureaux, commerces…), aujourd’hui, ils découvrent les bons rendements des niches.

Selon les personnes soumises à l’enquête, les segments les plus en vue sont les logements (pour près d’un répondant sur dix, boom démographique aidant), et notamment les logements sociaux et publics, la logistique (75 %), plus expressément les locaux dédiés à la logistique urbaine sur fond d’e-commerce, et l’immobilier de la santé et des soins (60 %), aux personnes âgées, mais pas seulement.

Du côté des domaines les plus prometteurs, quand bien même quatre sondés sur dix indiquent que leur entreprise dispose d’ores et déjà d’une offre numérique, les résultats de l’enquête mettent en avant l’énorme potentiel de l’innovation numérique. Selon eux, c’est dans la gestion et l’exploitation, la planification et la construction, ainsi que dans la commercialisation qu’elle trouvera le plus d’échos. Mais c’est dans les villes qu’elle connaîtra sa plus forte progression, là où l’écart entre offre et potentiel reste énorme.


En pratique

Participation. En 2017, Expo Real a fédéré 41 775 participants de 75 pays et 2 003 exposants de 35 pays. L’édition 2018 devrait, selon l’organisateur, faire mieux.

Conférences. C’est non moins de 400 intervenants qui animeront le programme de conférences apportant un aperçu complet des tendances du moment et des innovations en matière d’immobilier, d’investissement et de financement. Le sujet de la digitalisation sera certainement le plus largement commenté avec des conférences sur l’impact de la numérisation, sur l’intelligence artificielle dans le secteur immobilier, sur les bâtiments technologiques qui constitueraient les meilleurs investissements, etc.

Start-up. Plus de 60 entreprises technologiques exposeront leurs produits et services.

Urbanité. Expo Real, c’est aussi l’Intelligent Urbanization Forum (présentation de quatre projets et initiatives futuristes en matière d’urbanisme) et les Urban Innovation Seminars.