Immo

En 2017, l’Espagne a été le premier pays choisi par les Belges pour l’acquisition d’une résidence secondaire. D’où vient cet engouement pour ce pays du Sud et que recherchent nos compatriotes ? Tentative de réponse avec David Zapico, directeur fondateur de Century 21 Spain Properties.

David Zapico, pourquoi les Belges sont-ils attirés par l’Espagne ?

D’un point de vue touristique, il faut savoir que l’Espagne est l’un des trois pays les plus visités au monde avec la France et les États-Unis. Ces dernières années, la fréquentation n’a fait que croître en raison, notamment, des problèmes d’insécurité rencontrés dans les pays nord-africains. Pour le reste, le Belge est séduit par le climat de l’Espagne, le coût très bas de la vie, et son accessibilité. En effet, 30 à 40 vols sont prévus chaque semaine vers Malaga et vers Alicante… Si la France est l’autre pays de prédilection des Belges en raison de la proximité et de la langue, il commence à perdre quelques plumes alors que l’Espagne continue à progresser…

Quels types de biens les Belges recherchent-ils en Espagne ?

Les Belges constituent une clientèle particulièrement exigeante. Certaines différences existaient entre les deux pays au niveau du mode de vie, mais elles se gomment doucement. Par exemple, les Belges sont friands de cuisines ouvertes depuis des années, alors que les Espagnols commencent seulement à les apprécier. D’un autre côté, les Espagnols fonctionnent traditionnellement avec deux salles de bains, là où les Belges peuvent se contenter d’une seule. Tous deux se rejoignent sur l’architecture contemporaine. On ne voit plus sortir de terre de constructions méditerranéennes. Mais l’élément le plus important, avant l’architecture ou le type de biens, c’est l’environnement. C’est lui qui va déterminer l’acte d’achat… De plus, les promoteurs espagnols se sont adaptés à la demande belge, en proposant des biens « sur mesure »…

© Century 21 Spain Properties

Les biens sont également différents selon les régions…

Oui, tout à fait… Le Sud d’Alicante est très plat, avec peu de vues sur mer… Cette région de la Costa Blanca propose des terrains bon marché et on y trouve beaucoup de petites villas (120 -150 m² habitables) sur une parcelle de dimensions raisonnables, avec une piscine privée. On y trouve aussi beaucoup de résidences d’un ou deux étages avec des terrasses en toiture (solarium). Il s’agit de biens très prisés et fréquents. Le Nord de la Costa Blanca, plus cher, offre davantage de villas haut-de-gamme sur des terrains plus grands… Quant à la Costa del Sol, c’est là qu’on y retrouve, sur un relief très vallonné, une offre immobilière bénéficiant de très belles vues mer, de 200 000 € à 300 000 € pour un bien neuf…

Comment prenez-vous en charge un client belge qui souhaite acheter en Espagne ?

Nous organisons un voyage de trois jours sur place, en ayant pris soin au préalable de définir quel type d’environnement et de bien le client souhaite acquérir. La phase de préparation est très importante… Nous visitons ensuite entre 15 et 20 résidences ciblées (nous avons 1100 biens en portefeuille). En moyenne, 60 à 70% des clients signent un contrat au terme du voyage que nous organisons.

Quels types de problèmes les propriétaires peuvent-ils rencontrer sur place ?

Des problèmes d’intendance, d’aménagement de leur nouveau bien… Pour cette raison, nous avons lancé des services qui leur facilitent la vie. Nous avons notamment ouvert un magasin de meubles à Estepona, car les clients nous le réclamaient sans cesse. Nous avons également mis sur pied une « assurance zen », qui apparaît comme une « garantie de sérénité ». Concrètement, dès qu’un client est confronté à un problème (qu’il s’agisse d’un souci technique comme oublier ses clés à l’intérieur, ou d’entretien, comme la gestion du jardin ou de la piscine), il peut faire appel à une personne de référence spécialement affrétée sur place. Nous offrons le service de conciergerie, mais le service professionnel est facturé. Enfin, nous nous chargeons de la gestion locative des biens de nos clients (uniquement à court terme, c’est-à-dire pour les vacances).

Achète-t-on sur coup de cœur en Espagne ?

En général, oui… Mais on trouve aussi des profils plus financiers qui vont davantage s’intéresser à la rentabilité du bien, aux plus-values possibles… Mais même dans ce cas, l’aspect « coup de cœur » conserve un certain poids…

Est-ce vraiment moins cher d’acheter en Espagne qu’en Belgique ?

Les prix des biens varient bien entendu en fonction des régions dans chacun des pays, mais en moyenne, pour un bien neuf, on peut dire que l’Espagne est aujourd’hui 1,5 à 2 fois moins chère que la Belgique. Sans oublier la qualité de vie, l’investissement réalisé, et le fait de joindre l’utile à l’agréable…

Century 21 Spain Properties – www.century21spainproperties.be