Immo

Qui est John Martin, CEO de Martin’s Hotels

Même s’il avoue à 13 ans, pensionnaire dans un collège au nord de Manchester, qu’il aimerait plus tard être hôtelier, John Martin, 69 ans aujourd’hui, n’en fait pas immédiatement son métier. Il commence par les brasseries, le business familial. En effet, son grand-père, John V.B. Martin, maître brasseur britannique débarqué à Anvers en 1909, importe notamment la fameuse Guinness en Belgique. En 1952, il rachète le château sur le bord du lac de Genval. "Un château construit au début du siècle dernier par des Anglais pour en faire un centre thermal", sourit John Martin.

"Château Schweppes" d’abord - c’était l’usine de Schweppes, dont le grand-père avait la licence pour le Benelux et la France avant que l’"Indian Tonic" ne rencontre le succès qu’on lui connaît aujourd’hui -, reconverti il y a une trentaine d’années, à son initiative, en centre de conférences (avec 38 chambres), c’est aujourd’hui le "Château du Lac", fleuron du groupe Martin’s Hotels. "Avec l’ouverture, le 8 mai, à Louvain-la-Neuve, on vient de passer le cap des 1 000 chambres", souligne en passant le patron de ce groupe qui compte douze établissements. Le treizième ouvre ses portes à Bilzen mi-juin.

"Ma formation s’est faite sur le tas : dans les brasseries, travail de nuit, livraison de Schweppes à Londres pendant trois mois, travail en usine Schweppes pendant six mois, remplacement à vingt ans du directeur de l’exportation chargé de onze pays africains…", raconte John Martin, né à Wilrijk et devenu belge il y a peu, Brexit oblige…


Carte d’identité

Le groupe Martin’s Hotels compte treize hôtels en Belgique : sept en Wallonie, un à Bruxelles et cinq en Flandre. Dont trois ouverts cette année, deux à Louvain-la-Neuve et un à Bilzen, qui sera accessible à partir du 14 juin. Il emploie 500 collaborateurs.

Familiale, la chaîne l’est assurément. Si la famille Martin en possède la majorité, le solde est aux mains d’autres holdings familiaux tout comme de la Région wallonne.


Entretien;

Vous avez très récemment ouvert deux hôtels à Louvain-la-Neuve (LLN), sur la Grand-Place, au cœur du nouveau développement de Immo Eckelmans. Un hôtel de trois étoiles et un de quatre étoiles, aux décors et à l’offre assez classiques. Dans cette jeune ville, universitaire, n’auriez-vous pas dû davantage jouer la carte de l’innovation à la Airbnb, par exemple ?

(...)