Immo Il est 100 % numérique et sans frais. Et relègue dans le passé les marchandages bancaires.

Cela fait vingt ans que Keytrade Bank lance des produits et services bancaires exclusivement en ligne. Elle a commencé par les dépôts, est passée aux moyens de paiement, puis aux placements et, il y a dix-sept mois, à la gestion discrétionnaire. "Le crédit hypothécaire était la suite logique, indique Thierry Ternier, CEO de Keytrade Bank. Ayant réalisé quasiment l’ensemble du volet épargne, il était normal de regarder le volet crédit. Le crédit hypothécaire étant un produit phare, c’est par lui qu’on a commencé." D’autant plus activement que nombre de ses clients étaient parfois obligés de changer de banque pour pouvoir obtenir un prêt avantageux chez un concurrent… C’est en effet une bien mauvaise habitude de certaines banques de considérer le prêt logement comme un produit d’appel permettant de gagner des clients, des comptes courants, des comptes épargne, des assurances incendie ou solde restant dû. A chaque fois que l’emprunteur s’engage sur un de ces produits, il voit son taux diminuer de quelques centimes. "C’était une des quatre grandes frustrations émises par nos clients, ajoute Thierry Ternier. Pas question donc de tomber dedans." Keyhome - le nom de son produit hypothécaire - propose un taux attractif sans conditions, sans marchandage et sans frais ! "Plus besoin d’aller faire son marché auprès de trente-six prêteurs."

Simple et transparent

L’offre se fait en quelques clics sur keytradebank.com. Le client donne les éléments nécessaires qui le concernent, lui et le bien qu’il veut acheter, construire, rénover ou… refinancer. Pour une quotité qui peut aller jusqu’à 100 % mais, pour l’heure, seulement en formule fixe (le variable viendra quand les taux remonteront…). Dans la seconde, il reçoit un taux dans une simulation qui lui est personnelle, qu’il peut sauver (pour une validité de quinze jours) ou accepter. En parallèle, il peut voir les produits d’assurance des deux partenaires sélectionnés, Ethias et Cardif. "Le crédit hypothécaire est un produit simple, ajoute le CEO de Keytrade Bank. C’est le processus qui est devenu complexe et très opaque."

Keyhome se présente comme une première belge. Ses concurrents digitaux, imaginés par BNP Paribas Fortis ou KBC, laissent en effet toujours la porte ouverte à un contact visuel avec un banquier… Au risque que le marché ne soit pas prêt à cette… solitude devant l’écran. "Il y a vingt ans, on nous a dit la même chose concernant les dépôts", conclut-il.